Vautour moine

Aegypius monachus (Linnaeus, 1766)


Classe : Aves Ordre : Accipitriformes Famille : Accipitridae Genre : Aegypius

  • 206
    observations

  • 31
    communes

  • 65
    observateurs

  • Première observation
    2007

  • Dernière observation
    2024
Albert Christophe - Auclair Daniel - Barbe Fanny - Bartei Christine - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bergeon Jean-pierre - Bertini Christian - Bertolini Kassandra - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Bouche Michel - Briotet Daniel - Bunz Yoann - Campon Carla - Caparros Olivier - Charron Julien - Chaurin Rémi - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Daeye Olivier - Dentant Cédric - Derivaz Serge - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Farny Gilles - Fiat Denis - Foret Jérome - Foret Jérôme - Garnier Manon - Girardon Christophe - Huchon Florence - Hustache Cathy - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Jehl Clementine - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Joubert Thierry - Lecourtier Christiane - Lecuyer Clément - Ledauphin Stéphane - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Martin Jean-paul - Merhan Baptiste - Nicollet Bernard - Papet Rodolphe - Paulet Nils - Peyret Pierre-henri - Pinel Jean-luc - Rippert Laurent - Seignemartin Aurore - Separi Constant - Sigaud Jean - Vannard Eric - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Seule espèce du genre Aegypius, plus grand rapace diurne d’Europe, le vautour moine doit son nom à sa tête d’aspect dénudé qui fait penser à une tonsure. En vol, on le distingue du vautour fauve (Gyps fulvus) par ses larges ailes aux bords parallèles qui ont un plumage foncé et uni. Charognard, il consomme préférentiellement les parties coriaces des cadavres qu’il découpe grâce à son bec fort et tranchant.
Il n’y a pas de couple nicheur dans les Ecrins. Les oiseaux que l’on y observe, plutôt en période estivale, sont souvent des immatures au comportement erratique. L’habitat privilégié de cet oiseau reste les flancs de collines, les moyennes montagnes semi-boisées et sous influence méditerranéenne. Il y trouve des espèces arborées comme les chênes vert et liège, les pins sylvestre et noir, au sommet desquels il installe son nid. Sa répartition est afro-eurasienne mais, en Europe, il est essentiellement présent en Espagne. En France, le vautour moine a été réintroduit dans les Causses, les Baronnies et le Verdon.
Falaises de basse et moyenne altitudes | Forêts d'adret
Cas particulier : voir commentaire
Vultur monachus Linnaeus, 1766

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles