Sphinx Tête-de-Mort (Le)

Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Sphingidae Genre : Acherontia

  • 11
    observations

  • 8
    communes

  • 9
    observateurs

  • Première observation
    2007

  • Dernière observation
    2018
Albert Christophe - Bouche Michel - Corail Marc - Coursier Cyril - Giraud Fanny - Goulet Frédéric - Hebisch Robert - Nicolas Marie-geneviève - Varreau Hervé

Informations sur l'espèce

Orné d'une tête de mort bien marquée sur le thorax, le sphinx tête de mort est le deuxième plus grand papillon européen après le grand paon de nuit (Saturnia pyri) avec une envergure de 13 cm. Ses ailes postérieures et son corps trapu de 6 cm sont d'un jaune...miel, ce miel dont il raffole, jusqu'à pénétrer dans les ruches pour s'en délecter. Les observations estivales occasionnelles proviennent de migrateurs venus d'Afrique.
Largement répandu en Afrique, le sphinx tête de mort est un migrateur bivoltin : la première génération africaine colonise une partie de l'Europe au printemps. Les femelles recherchent alors les plantes de la famille des solanacées (dont les pommes de terre) pour pondre. Cette deuxième génération adulte vers août-septembre tentera elle aussi une reproduction néanmoins très incertaine. Seules les localités aux conditions chaudes comme le pourtour méditerranéen verront peut-être hiverner une chrysalide. Autre particularité, il émet avec son pharynx un grincement proche de ceux des rongeurs audible à plusieurs mètres.
Friches et broussailles | Haies et talus | Parcs et jardins | Vergers et vignes
Cas particulier : voir commentaire
Acherontia sculda Kirby, 1877 | Brachyglossa atropos (Linnaeus, 1758) | Sphinx atropos Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles