Fadet de la Mélique (Le)

Coenonympha glycerion (Borkhausen, 1788)

Classe : Insecta Ordre : Lepidoptera Famille : Nymphalidae Sous-Famille : Satyrinae Tribu : Satyrini Genre : Coenonympha

  • 248
    observations

  • 26
    communes

  • 43
    observateurs

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2022
1816 - 1886 - 2012 - Acedo Nicolas - Albert Christophe - Argentier Bruno - Barbe Fanny - Bence Stéphane - Bertrand Nicolas - Blanchemain Joël - Blanchemain Loïc - Bottero Lukas - Bouche Michel - Bunz Yoann - Catard Antoine - Charron Julien - Chauliac André - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Drouet Eric - Evesque Carole - Evin Emmanuel - Favretto Jean-pierre - Fougeray Daniel - Goulet Frédéric - Imberdis Ludovic - Inconnu Parc National Des Ecrins - Iurettigh Jean-marc - Lelievre Thierry - Marie Alain - Meeus Guido - Mothiron Phillippe - Nicolas Marie-geneviève - Nicolle Marc - Payan Clément - Planchot Romain - Quivron Damien - Regnard Simon - Savourey Michel - Turban Amandine - Varreau Hervé - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le fadet de la mélique est un petit papillon diurne très variable. Le dessus du mâle est brun, celui de la femelle fauve. Des ocelles noirs cerclés de jaune et pupillés de blancs ornent le revers gris brun de l'aile postérieure accompagnés de deux taches blanches. Les plantes-hôtes des chenilles sont des graminées (poacées)  des genres mélique, brome, brachypode ou de la bryze intermédiaire.
Chez les individus de la sous-espèce bertolis, présente dans les Alpes, le revers de l'aile postérieure est sans ocelle, juste orné de une ou deux taches blanches.
Lisières et clairières | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes | Prairies de fauche
Européenne
Coenonympha amyntas auct. non (Scopoli, 1763) | Coenonympha iphis (Denis & Schiffermüller, 1775) | Papilio glycerion Borkhausen, 1788 | Papilio iphis Denis & Schiffermüller, 1775

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles