Harle bièvre

Mergus merganser Linnaeus, 1758


Classe : Aves Ordre : Anseriformes Famille : Anatidae Sous-Famille : Anatinae Genre : Mergus

  • 133
    observations

  • 18
    communes

  • 31
    observateurs

  • Première observation
    1993

  • Dernière observation
    2024
Albert Christophe - Baisset Christian - Barneix Guilhem - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bianco Gilbert - Bouche Michel - Brugot Didier - Bulle Tommy - Bunz Yoann - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Dubois Cecile - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Foret Jérôme - Garnier Manon - Goulet Frédéric - Jordana Régis - Joubert Thierry - Kieser Xavier - Lefrançois Olivier - Ripert Laurent - Rippert Laurent - Sagot Clotilde - Seignemartin Aurore - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

Le harle bièvre est un canard plongeur piscivore de la famille des anatidés. Le mâle possède une tête vert foncé avec une huppe peu marquée et un long bec rouge foncé ; son dos est noir alors que son cou, sa poitrine et les côtés sont blancs. La femelle et les immatures ont la tête brun roux, les parties inférieures blanches et le dessus gris.
ll se rencontre près des fleuves, au bord des lacs, des rivières, sur les rives des grands étangs, le long des côtes marines. Son immersion dans l’eau peut durer entre 20 et 30 secondes au cours desquelles il peut descendre jusqu'à 10 mètres. C’est un migrateur partiel qui visite l’Europe occidentale en l’hiver. On peut ainsi assister à des rassemblements de plusieurs centaines de canards sur les rives des grands lacs. Le harle bièvre tient son nom de son habitude à nager le corps submergé (Mergus, de mergere, submerger).
Lacs et mares | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières | Ripisylves | Rives de sable et galets | Rivières et torrents
Holarctique
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles