Moine de Draparnaud

Euomphalia strigella (Draparnaud, 1801)

Classe : Gastropoda Ordre : Stylommatophora Famille : Hygromiidae Sous-Famille : Trochulininae Tribu : Monachaini Genre : Euomphalia

  • 142
    observations

  • 34
    communes

  • 39
    observateurs

  • Première observation
    2014

  • Dernière observation
    2022
232 - Basset Manon - Bazoge Claire - Bello Anne - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Caillez Aelia-gwen - Christophe Perrier - Combrisson Damien - Corail Marc - Coulon Mireille - Delenatte Blandine - Denis Nans - Dessort Aurelien - Dubois Cecile - Eymar-dauphin Pauline - Geofroy Gabriel - Geofroy Louna - Girardon Christophe - Giraud Fanny - Goulet Frédéric - Groupe Opérationnel - Hamadene Edwin-lino - Huchon Florence - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Le Bian Florence - Lefrançois Olivier - Lejamble Philippe - Maillard Donovan - Nicolas Marie-geneviève - Pereira Anna - Pereira Inès - Pin Jérémie - Seignemartin Aurore - Terreau Alexandre - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le moine de Draparnaud est un escargot de taille moyenne entre 12 et 18 mm. La coquille jaunâtre à brun clair est de forme globuleuse, marquée de stries d'accroissement fortes et irrégulières. L'ombilic est large chez cette espèce qui présente également un péristome blanc réfléchi muni d'un épaississement interne.
L’espèce a été décrite pour la première fois en 1801 par le naturaliste, malacologiste et botaniste français, Jacques Philippe Raymond Draparnaud, considéré comme le père de la malacologie continentale française. Ses travaux seront publiés en 1805 dans son œuvre posthume de « L'histoire naturelle des mollusques » qui propose, pour la première fois en France, une faune des mollusques continentaux où 173 espèces sont décrites.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Eboulis | Forêts d'adret | Forêts d'ubac | Forêts postpionnières | Fossés et canaux | Fourrés de saules et d'aulnes | Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières | Ripisylves
Européenne centrale
Helix strigella Draparnaud, 1801

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles