• 6
    observations

  • 5
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2021
Dentant Cédric - Nicolas Marie-geneviève - Salomez Pierre

Informations sur l'espèce

Cette plante de 10 à 40 cm a une souche épaissie en tubercule, d'où son nom de tubéreuse. Les feuilles de sa base sont entières et ovales, pétiolées ; celles de la tige sont opposées et profondément découpées en segments allongés. La tige est striée. Les petites fleurs roses, présentes en mai juin, sont groupées en une tête terminale. Elle vit dans les pelouses sèches, généralement sur calcaire, et ne dépasse guère 1600 m d'altitude.
Une autre valériane, la valériane dioique Valeriana dioica, très ressemblante, vit dans les milieux humides. Cette dernière porte des fleurs uniquement mâles (avec des étamines) sur certains pieds ou des fleurs uniquement femelles (avec un pistil) sur d'autres pieds. La valériane tubéreuse a pour sa part des fleurs polygames : sur le même pied, elle porte des fleurs avec étamines, des fleurs avec pistil et des fleurs hermaphrodites.
Pelouses sèches montagnardes
Paléarctique
Valeriana bulbosa Pall., 1771 | Valeriana monorrhiza Dufr., 1811 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles