Tabouret à feuilles rondes

Noccaea rotundifolia (L.) Moench, 1802

Classe : Equisetopsida Ordre : Brassicales Famille : Brassicaceae Genre : Noccaea

  • 164
    observations

  • 21
    communes

  • 55
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2023
Albert Christophe - Arcier Roland - Bartalucci Nicolas - Parc National Des Ecrins - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertrand Nicolas - Bianco Gilbert - Bonet Richard - Bouche Michel - Brugot Didier - Burle Jacques - Cestre-lambert Galanne - Chamagne Philippe - Charrier Matthieu - Corail Marc - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Cretin Patrice - Dalmas Jean-pierre - Daumark Bruno - Delenatte Blandine - Denis Nans - Dentant Cédric - Dupuis Etienne - Durand Colas - Evin Emmanuel - Faure Joël - Foret Jérôme - Fourrat Gérard - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Lecuyer Clément - Lefrançois Olivier - Lombard Jean-françois - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Michel Laurent - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Ollieu Eric - Paulet Nils - Peyret Pierre-henri - Peyron Joseph - Puissant Joël - Roche Daniel - Salomez Pierre - Telmon Jean-philippe - Villetard Matthieu

Informations sur l'espèce

On identifie facilement cette plante de rocaille, formant de petites touffes, grâce à ses feuilles vertes et luisantes, un peu épaisses, plus ou moins arrondies et à ses fleurs groupées en petites têtes, mauves, à 4 pétales et 4 sépales. Cette endémique alpine vit dans les éboulis calcaires, les moraines ou parfois les rochers, en altitude.
On pourrait la confondre avec la pétrocalle des Pyrénées (Petrocallis pyrenaica), qui partage parfois son habitat et qui a également des fleurs mauves à 4 pétales. Mais celle-ci a des feuilles découpées en plusieurs lobes et ses pétales sont veinés. Sur le territoire du parc des Ecrins, la confusion n'est guère possible puisque la pétrocalle n'y est pas présente, sauf sur la rive gauche de la Guisane.
Eboulis | Moraines
Endémique alpine
Crucifera rotundifolia (L.) E.H.L.Krause, 1902 | Hutchinsia rotundifolia (L.) W.T.Aiton, 1812 | Iberidella rotundifolia (L.) Hook., 1869 | Iberis repens Lam., 1779 | Iberis rotundifolia L., 1753 | Lepidium rotundifolium (L.) Clairv., 1811 | Noccaea rotundifolia subsp. intermedia F.K.Mey., 1973 | Noccaea rotundifolia (L.) Moench, 1802 subsp. rotundifolia | Thlaspi cepaeifolium subsp. rotundifolium (L.) Greuter & Burdet, 1985 | Thlaspi repens Maire, 1945 | Thlaspi rotundifolium (L.) Gaudin, 1829 | Thlaspi rotundifolium proles limosellifolium (Burnat) Reut. ex Rouy & Foucaud, 1895 | Thlaspi rotundifolium var. limosellifolium Burnat, 1892

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles