Frêne élevé

Fraxinus excelsior L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Oleaceae Tribu : Oleeae Genre : Fraxinus

  • 447
    observations

  • 38
    communes

  • 82
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Baisset Marcel - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Billard Gilbert - Blandine Roland - Boccon-gebeaud Camille - Bonet Richard - Bouvier Martial - Bouvier Michel - Briotet Daniel - Brugot Didier - Campagne Pascal - Cestre-lambert Galanne - Charrier Matthieu - Charron Julien - Chas Edouard - Chauveau Aristide - Chevallier Thierry - Christol Bernard - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Daumark Bruno - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Depinel Matthieu - Despas Pascal - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durand Gilbert - Evin Emmanuel - Faure Joël - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Francou Michel - Garnier Manon - Gattus Jean-christophe - Girardon Christophe - Goulet Frédéric - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lecuyer Clément - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Moine Remy - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Payan - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Senn Olivier - Sylvie Gille-naves - Talichet Maëlle - Telmon Jean-philippe - Terreau Alexandre - Tessier Du Cros Bruno - Thomas Bernard - Tournier Aïla - Vannard Eric - Varreau Hervé - Vegara Melissa - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier - Wittebolle Guy

Informations sur l'espèce

Arbre pouvant atteindre 30 m de haut, dont les feuilles opposées sont constituées de 7 à 15 folioles. Ses fleurs, qui apparaissent avant les feuilles, ne présentent ni sépales, ni pétales et donnent naissance à un fruit appelé samare. Il pousse sur des sols frais et humides, le long des cours d'eau ou dans les milieux bocagers. On le retrouve jusqu'à 1 400 m d'altitude.
Le frêne a longtemps fait l'objet d'une pratique traditionnelle qui consistait en la taille des branches à la fin de l'été pour en faire un complément fourrager pour le bétail. Les fagots restants servaient à chauffer le four à pain. Au fil du temps, ces frênes prenaient l'aspect d'une grosse tête à l'origine de l'appellation « d'arbre têtard ». Il est également utilisé en pharmacopée, en menuiserie-ébénisterie, et constitue un excellent bois de chauffage.
Forêts d'ubac | Ripisylves | Haies et talus
Eurasiatique
Fraxinus apetala Lam., 1779 | Fraxinus ararica Gand., 1875 | Fraxinus atrovirens Desf., 1809 | Fraxinus excelsior f. diversifolia (Aiton) Lingelsh. | Fraxinus excelsior f. pendula (Aiton) Lingelsh. | Fraxinus excelsior proles heterophylla (Vahl) Rouy, 1897 | Fraxinus excelsior L., 1753 subsp. excelsior | Fraxinus excelsior var. diversifolia Aiton, 1789 | Fraxinus excelsior var. emarginata Cariot & St.-Lag., 1889 | Fraxinusexcelsior var.excelsior | Fraxinus excelsior var. glomerata Simon-Louis | Fraxinus excelsior var. heterophylla Wesm. | Fraxinus excelsior var. monophylla (Desf.) Gren. & Godr., 1850 | Fraxinus excelsior var. monophylla (Desf.) Cariot & St.-Lag., 1889 | Fraxinus excelsior var. simplicifolia (Willd.) Pers., 1807 | Fraxinus heterophylla Vahl, 1804 | Fraxinus monophylla Desf., 1809 | Fraxinus ochrochlora Gand., 1875 | Fraxinus pendula Aiton, 1789 | Fraxinus petiolulata Boiss., 1856 | Fraxinus simplicifolia Willd., 1796 | Fraxinus stenobotrys Gand., 1875 | Fraxinus steudelii Medik., 1782 | Fraxinus stilboantha Gand., 1875 | Fraxinus subcordata Gand., 1875 | Leptalix nana Raf., 1838

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles