Chardon Roland

Eryngium campestre L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Apiales Famille : Apiaceae Genre : Eryngium

  • 88
    observations

  • 22
    communes

  • 32
    observateurs

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Bazoge Claire - Bernard Pierre - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Bouvier Michel - Brugot Didier - Cestre-lambert Galanne - Charrier Matthieu - Charron Julien - Chauveau Aristide - Combrisson Damien - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Dentant Cédric - Dova Emmanuelle - Evin Emmanuel - Faure Joël - Goulet Frédéric - Lefrançois Olivier - Merhan Baptiste - Moine Remy - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Roger Claude - Salomez Pierre - Senn Olivier - Talichet Maëlle - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Ce panicaut est une plante vivace de 20 à 50 cm de hauteur. L’ensemble de la plante est vert blanchâtre. Sa tige très ramifiée est une forme typique de « virevoltant » (cf. « En savoir plus »). Ses feuilles divisées, coriaces, épineuses sont à nervures et marges blanches. Les fleurs blanchâtres sont rassemblées en petites têtes sphériques, entourées d’un involucre de 4 à 6 bractées épineuses. Les fruits ovoïdes sont couverts d’écailles acuminées.
Les espèces du genre Eryngium ressemblent à des chardons et sont ainsi souvent prises pour des plantes de la famille des Astéracées alors que ce sont des Apiacées (Ombellifères). Un « virevoltant » est chez certaines espèces de milieux arides, la partie aérienne, qui une fois sèche se sépare de la racine. Elle pourra se mettre à rouler grâce au vent et disperser les graines issues de la plante mère (anémogéochorie). Le chardon Roland porte ainsi bien son autre appellation de chardon roulant. Le chardon Roland est une espèce eurasiatique que l’on rencontre dans des milieux plutôt secs : pelouses, friches, lisières forestières, talus, terrains vagues…
Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières
Eurasiatique
Eryngium amethystinum Comolli | Eryngium billardieri Marches. | Eryngium campestre subsp. contractum (Micheletti) Degen | Eryngium campestre var. littorale Rouy & E.G.Camus, 1901 | Eryngium campestre var. megacephalum Pouzolz ex Des Moul., 1858 | Eryngium latifolium Hoffmanns. & Link, 1824 | Eryngium officinale Garsault, 1764 | Eryngium trifidum L., 1756 | Eryngium virens Link, 1834 | Eryngium vulgare Lam., 1779

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles