• 92
    observations

  • 25
    communes

  • 41
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Billard Gilbert - Bonet Richard - Bouche Michel - Charrier Matthieu - Chas Edouard - Chevalier Robert - Chevallier Thierry - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Della-vedova Muriel - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Fougeray Daniel - Garnier Manon - Girardon Christophe - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Puissant Joël - Roger Claude - Salomez Pierre - Senn Olivier - Ugo Julien - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier - Wittebolle Guy

Informations sur l'espèce

La vipérine commune est une plante dressée de 20 à 80 cm. La tige est couverte de poils noirs raides voire piquants. Les feuilles sont disposées en rosette et sur la tige, elles aussi bien poilues. Les fleurs, bleues ou violacées, forment une panicule allongée et étroite. Les étamines dépassent de la corolle. La vipérine commune pousse dans les milieux secs et pierreux des étages collinéen et montagnard.
La vipérine est vulnéraire, elle facilite la guérison des blessures.
Bâtis | Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Forêts d'adret | Lisières et clairières
Eurasiatique
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles