Cornouiller sanguin

Cornus sanguinea L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Cornales Famille : Cornaceae Genre : Cornus

  • 153
    observations

  • 29
    communes

  • 43
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Baisset Marcel - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bonet Richard - Bouvier Michel - Brugot Didier - Campagne Pascal - Cestre-lambert Galanne - Chas Edouard - Chauveau Aristide - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Dumas Pierre - Evin Emmanuel - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Moine Remy - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Puissant Joël - Roche Daniel - Salomez Pierre - Senn Olivier - Sylvie Gille-naves - Telmon Jean-philippe - Vannard Eric - Varreau Hervé - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le cornouiller sanguin est un arbuste de 2 à 4 m. Il se reconnaît à ses rameaux rouge sang, d’où son nom. Les feuilles sont ovales avec une petite pointe au bout – on dit "acuminées" – et toutes opposées et deviennent lie de vin en vieillissant. Les nervures sont bien visibles. Les fleurs blanches à quatre pétales sont groupées en corymbe et donneront, à l’automne, des fruits bleu foncé, non comestibles.
Les fleurs, blanches, du cornouiller sanguin apparaissent après les feuilles. Ce qui le distingue du cornouiller mâle (Cornus mas), qui a des fleurs jaunes apparaissant avant les feuilles. Le cornouiller sanguin est très fréquent dans les forêts, les buissons et les haies.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Forêts d'adret | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Pelouses sèches montagnardes
Européenne
Swida sanguinea (L.) Opiz, 1838 | Thelycrania sanguinea (L.) Fourr., 1868

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles