Centaurée scabieuse

Centaurea scabiosa L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Carduoideae Tribu : Cardueae Genre : Centaurea

  • 191
    observations

  • 36
    communes

  • 62
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Barbe Fanny - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Billard Gilbert - Boccon-gebeaud Camille - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Bouvier Michel - Campagne Pascal - Cestre-lambert Galanne - Charrier Matthieu - Charron Julien - Chas Edouard - Chevallier Thierry - Christol Bernard - Combrisson Damien - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Delenatte Blandine - Della-vedova Muriel - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Fougeray Daniel - Garnier Manon - Girardon Christophe - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Moine Remy - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Ollieu Eric - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Sagot Clotilde - Salomez Pierre - Senn Olivier - Sylvie Gille-naves - Talichet Maëlle - Tessier Du Cros Bruno - Vannard Eric - Vegara Melissa - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

La centaurée scabieuse est une plante à port dressé, de 20 à 80 cm de hauteur, dont les feuilles vert foncé sont profondément découpées. Ses fleurs, de couleur pourpre, sont regroupées dans un capitule protégé par un ensemble de bractées ciliées vertes et bordées de noir. Dans les Écrins, la centaurée scabieuse présente un pic de floraison en juillet. Elle affectionne les sols secs, notamment les pelouses ou landes rocailleuses.On peut la rencontrer jusqu'à 2000 m d'altitude, voire un peu plus haut.
Une sous-espèce, la centaurée des Alpes (Centaurea scabiosa subsp. alpestres), est également présente dans les Écrins. Elle se distingue par un capitule plus gros dont les bractées sont plus longuement ciliées.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Forêts postpionnières | Landes montagnardes et subalpines | Lisières et clairières | Pelouses sèches montagnardes
Eurasiatique
Acosta scabiosa (L.) Á.Löve & D.Löve, 1961 | Colymbada scabiosa (L.) Holub, 1972 | Cyanus scabiosa (L.) Moench, 1794 | Jacea scabiosa (L.) Lam., 1779 | Menomphalus scabiosa (L.) Pomel, 1874 | Sagmen jaceoides Hill, 1762 | Sagmen scabiosa (L.) Hill, 1762

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles