Brachypode des rochers

Brachypodium rupestre (Host) Roem. & Schult., 1817

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Poaceae Sous-Famille : Pooideae Tribu : Brachypodieae Genre : Brachypodium

  • 354
    observations

  • 42
    communes

  • 67
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Ancey Patrick - Bazoge Claire - Benoit Sylvain - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Billard Gilbert - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Cestre-lambert Galanne - Charrier Matthieu - Charron Julien - Chaud Marcel - Chauveau Aristide - Chevalier Robert - Chevallier Thierry - Christol Bernard - Combrisson Damien - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Dardanelli Laurent - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Faure Joël - Foret Jérôme - Garnier Manon - Gattus Jean-christophe - Girardon Christophe - Giraud Fanny - Goulet Frédéric - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Moine Remy - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Sagot Clotilde - Salomez Pierre - Semiond Patrice - Senn Olivier - Terreau Alexandre - Tessier Du Cros Bruno - Ugo Julien - Vannard Eric - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le brachypode des rochers est une plante dressée de 50 à 100 cm formant des plaques vert jaunâtre très remarquables. Les tiges sont pubescentes au niveau des nœuds. Les feuilles sont planes, larges de 4 à 6 mm, souvent enroulées à l'extrémité, à face supérieure glabre. L’inflorescence est composée de plusieurs longs épillets (2 à 4 cm) dressés et souvent écartés de l'axe. Glumes et glumelles sont glabres.
Cette herbe de la famille des poacées vit dans les pelouses sèches jusqu'à plus de 2 000 m. Cette espèce a été séparée du groupe brachypode penné (Brachypodium pinnatum) mais leur répartition respective fait encore l'objet d'interrogations. Il semble que le brachypode des rochers soit la seule espèce dans le sud et le centre de la France, et donc sur le territoire du parc national des Écrins.
Landes montagnardes et subalpines | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes
Européenne
Brachypodium abbreviatum Dumort., 1824 | Brachypodium pinnatum f. gracile auct. non (Weigel) Posp., 1897 | Brachypodium pinnatum proles rupestre (Host) Rouy, 1913 | Brachypodium pinnatum subsp. rupestre (Host) Schübl. & G.Martens, 1834 | Brachypodium pinnatum var. barrelieri (Ten.) J.Woods, 1850 | Brachypodium pinnatum var. bracteatum Le Gall, 1852 | Brachypodium pinnatum var. glabratum Spenn. | Brachypodium pinnatum var. glabrum Rchb., 1830 | Brachypodium pinnatum var. glaucum Gaudin & Monnard, 1836 | Brachypodium pinnatum var. gracile Le Gall, 1852 | Brachypodium pinnatum var. hispidum (Parn.) Plues, 1867 | Brachypodium pinnatum var. pubescens Rchb., 1830 | Brachypodium pinnatum var. rupestre (Host) Rchb., 1834 | Brachypodium rupestre var. setifolium (Schur) Soó, 1972 | Brachypodium setifolium Schur, 1866 | Bromus rupestris Host, 1809 | Festuca barrelieri Ten., 1815 | Festuca pinnata var. glabra Coss. & Germ., 1845 | Triticum barrelieri (Ten.) Kunth, 1829

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles