Bétoine hirsute

Betonica hirsuta L., 1771

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Lamiaceae Sous-Famille : Lamioideae Tribu : Stachydeae Genre : Betonica

  • 319
    observations

  • 25
    communes

  • 56
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2023
Albert Christophe - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bertrand Nicolas - Billard Gilbert - Bonet Richard - Brugot Didier - Bulle Tommy - Challamel Marine - Charrier Matthieu - Chevalier Robert - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Denis Nans - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Drillat Bernard - Dumas Pierre - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Faure Joël - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Garnier Manon - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Grange Aurelien - Guilloux Julien-pierre - Huchon Florence - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lecuyer Clément - Llas Cynthia - Maillet Thierry - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Place Jacques - Puissant Joël - Roger Claude - Sagot Clotilde - Salomez Pierre - Seignemartin Aurore - Senn Olivier - Tessier Du Cros Bruno - Ugo Julien - Vannard Eric - Vegara Melissa - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Cette plante vivace quelques fois stolonifère peut dépasser les trente centimètres. Sa tige carrée et rigide est densément velue comme l'ensemble de son anatomie. Elle porte une succession de feuilles opposées, toutes longuement pétiolées, oblongues et crénelées. Les fleurs à pétales roses sont regroupées en un épi dense et volumineux au sommet de la tige. Parfois, quelques fleurs sont situées plus bas sur la tige sous l’épi principal.
Dans le bas de son aire de répartition altitudinale, les spécimens les plus vigoureux en taille de l’épiaire du Monte Prada (Betonica hirsuta) peuvent être confondus avec l’épiaire officinale (Betonica officinalis). La distinction se fera notamment par le fait que chez l’épiaire du Monte Prada, le calice a une longueur minimum de 10 mm à l’épanouissement alors que chez l’épiaire officinale, le calice a une longueur maximal de 8 mm à ce stade là. L’épiaire du Monte Prada est une orophyte du sud de l’Europe.
Pelouses alpines et subalpines | Prairies de fauche
Cas particulier : voir commentaire
Betonica alpestris Jord. & Fourr., 1868 | Betonica incana auct. non Mill., 1768, sensu Aiton, 1789 | Betonica pradica Zanted., 1818 | Betonica sabauda Jord. & Fourr., 1868 | Stachys densiflora auct. non Benth., 1834, sensu P.Fourn., 1937 | Stachys densiflora auct. non Benth., 1834 | Stachys monieri auct. non (Gouan) P.W.Ball, sensu P.W.Ball, 1972 | Stachys pradica (Zanted.) Greuter & Pignatti, 1980

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles