• 78
    observations

  • 16
    communes

  • 27
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Barbe Fanny - Billard Gilbert - Bonet Richard - Brugot Didier - Combrisson Damien - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dentant Cédric - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Faure Joël - Fougeray Daniel - Goulet Frédéric - Granger Emilie - Jendoubi Samy - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Roger Claude - Salomez Pierre - Senn Olivier - Vannard Eric - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

L'arnica montana est une plante de 20 à 60 cm de hauteur, dont la tige velue supporte en son milieu deux petites feuilles opposées qui constituent son principal critère de reconnaissance. On peut admirer sa fleur jaune et très parfumée de mai à juillet, entre 600 et 2800 m d'altitude. On la retrouve principalement dans les pelouses et landes de l'étage subalpin, sur des sols acides (siliceux) qu'elle affectionne.
Appartenant à la famille des astéracées, l'arnica montana est une espèce typique des zones montagneuses, bien qu'on la retrouve parfois en plaine. Ses vertus médicinales sont connues depuis longtemps, notamment pour apaiser les contusions et hématomes. Mais attention, ingérée elle devient toxique. Elle constitue la plante hôte de la mouche de l'arnica (Tephritis arnicae), diptère que l'on retrouve presque exclusivement dans les zones de présence de l'arnica.
Landes montagnardes et subalpines | Landines de haute altitude | Lisières et clairières | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes
Européenne
Aliseta plantaginea Raf., 1837 | Arnica helvetica Loudon, 1830 | Arnica montana var. alternifolia Cariot & St.-Lag., 1889 | Arnica petiolata Schur, 1866 | Doronicum arnica Desf., 1804 | Doronicum montanum (L.) Lam., 1786 | Doronicum oppositifolium Lam., 1786 | Senecio arnica E.H.L.Krause, 1905

Audio (1)


Chronique nature - L'arnica, à cueillir avec modération

Auteur: RAM, radio associative des Hautes-Alpes
Description: Bien connue pour ses propriétés médicinales (en usage externe ! sinon, elle est toxique), cette grosse marguerite jaune pousse dans les pelouses au sol acide. Elle se reconnaît à ses quatre feuilles opposées en croix, à son « air penché » et à son odeur. Marie-Geneviève Nicolas, garde-monitrice en Vallouise, explique comment la déterminer et rappelle la réglementation en vigueur concernant la cueillette de cette espèce.

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles