Patte de chat

Antennaria dioica (L.) Gaertn., 1791

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Asteroideae Tribu : Gnaphalieae Genre : Antennaria

  • 189
    observations

  • 31
    communes

  • 58
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Ancey Patrick - Barbe Fanny - Belle Valentin - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Billard Gilbert - Boccon-gebeaud Camille - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Brugot Didier - Bulle Tommy - Chamagne Philippe - Chapurlat Claire - Chevalier Robert - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Delenatte Blandine - Della-vedova Muriel - Denis Nans - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Fougeray Daniel - Granger Emilie - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lecuyer Clément - Lefrançois Olivier - Lombard Jean-françois - Macle Anne-lise - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Pin Jérémie - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Senn Olivier - Terreau Alexandre - Thomas Bernard - Vannard Eric - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Du haut de ses tiges cotonneuses, la plante peut atteindre une vingtaine de centimètres. Ses rejets stolonifères portent des feuilles en rosette, lesquelles forment un tapis argenté dépassant à peine le niveau du sol. Comme le nom de cette antennaire l’indique, les fleurs mâles, blanches ou rosées, et les fleurs femelles, roses, se trouvent sur des individus différents. Elle affectionne les sols pauvres, notamment pelouses et pâturages maigres.
Proche de l’edelweiss, dont le nom scientifique Leontopodium signifie "pied de lion", l’antennaire dioïque se contente plus modestement du surnom de "pied de chat" en français (mais aussi "cat’s foot" en anglais et "Katzenpfötchen" en allemand). Avec un peu d’imagination, on peut en effet reconnaître un petit pied de chat dans l’aspect doux et feutré de ses fleurs réunies en coussinets.
Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes
Eurasiatique
Antennaria dioica var. borealis E.G.Camus, 1892 | Antennaria dioica var. discolor Rouy, 1903 | Antennaria dioica var. gallica E.G.Camus, 1892 | Antennaria hibernica Braun-Blanq., 1952 | Antennaria hyperborea D.Don, 1831 | Antennaria montana Gray, 1821 | Antennaria parvifolia Nutt., 1841 | Antennaria villifera Boriss., 1960 | Chamaezelum dioicum (L.) Link, 1827 | Cyttarium dioicum (L.) Peterm., 1838 | Gnaphalium dioicum L., 1753 | Gnaphalium leucocephalum Gand., 1883 | Gnaphalium platyphyllum Gand., 1883 | Margaritaria simplex Opiz, 1852

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles