Edelweiss

Leontopodium nivale subsp. alpinum (Cass.) Greuter, 2003


Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Genre : Leontopodium Espèce : Leontopodium nivale

  • 535
    observations

  • 15
    communes

  • 66
    observateurs

  • Première observation
    1977

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Albert Raymond - Arcier Roland - Argentier Bruno - Armand Georges - Baisset Christian - Baisset Marcel - Balme Joseph - Bellon Hubert - Bellon Jean-pierre - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Bianco Gilbert - Billard Gilbert - Boccon-gebeaud Camille - Bonet Richard - Brugot Didier - Burle Jacques - Chevalier Robert - Chevallier Thierry - Cortot Hervé - Coursier Cyril - Cretin Patrice - Dalmas Jean-pierre - Daumark Bruno - Dentant Cédric - Derivaz Serge - Despas Pascal - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Estachy Robert - Faure Joël - Faure Robert - Fiat Denis - Francou Michel - Gonsolin Gabriel - Jendoubi Samy - Juge Joseph - Lecuyer Clément - Lepape Claude - Martial Bouvier - Martin Jean-paul - Merhan Baptiste - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Ollieu Eric - Parc National Des Ecrins - Paulet Nils - Payan Simon - Peyron Joseph - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Salle Bernard - Salomez Pierre - Semiond Patrice - Thomas Bernard - Turc-gavet Pierre - Vannard Eric - Varreau Hervé - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

L’edelweiss est une plante entièrement tomenteuse, dressée, formant parfois de petites touffes de 5 à 20 cm de haut. Chaque tige porte quelques feuilles étroitement lancéolées et, au sommet, une belle étoile. Celle-ci est composée de bractées blanches cotonneuses simulant des pétales et en son cœur de 4 à 10 petites capitules (les  petits « ronds » gris à jaunes) formés eux-mêmes de minuscules fleurs tubuleuses.
Elle vit dans les pelouses rocailleuses, les fentes des rochers entre 1 800 et 3 000 mètres d’altitude. L’edelweiss est sans doute la plante la plus connue des plantes alpines, même si ce n’est pas la plus fréquemment rencontrée. Cependant, elle n’est pas rare. Elle a été excessivement cueillie aussi bénéficie-t-elle d’une protection ou d’une réglementation de sa cueillette dans plusieurs départements.
Dalles rocheuses | Eboulis | Pelouses alpines et subalpines
Eurasiatique
Antennaria leontopodium (L.) Gaertn., 1791 | Filago leontopodium (L.) L., 1763 | Filago stellata Lam., 1779 | Gnaphalium leontopodium L., 1753 | Leontopodium alpinum subsp. alpinum Cass., 1822 | Leontopodium umbellatum Bluff & Fingerh., 1825 | Simlera alpina (L.) Bubani, 1899

Audio (1)


Chronique nature - L'edelweiss, un symbole fragile

Auteur: RAM, radio associative des Hautes-Alpes
Description: C'est à sa forme en patte de lion que cette petite fleur doit son nom latin Leontopodium alpinum. Marie-Geneviève Nicolas, garde-monitrice en Vallouise, raconte comment cette montagnarde, parfaitement adaptée à son milieu, a du mal à suivre les caprices du climat actuel.

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles