Séneçon blanchâtre

Jacobaea incana (L.) Veldkamp, 2006

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Asteroideae Tribu : Senecioneae Genre : Jacobaea

  • 237
    observations

  • 24
    communes

  • 63
    observateurs

  • Première observation
    1977

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Baisset Christian - Barbe Fanny - Benyoub Abdelbaki - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Brugot Didier - Bulle Tommy - Chamagne Philippe - Chaud Marcel - Chevalier Robert - Chevallier Thierry - Combrisson Damien - Corail Marc - Dardanelli Laurent - Daumark Bruno - Deguerry Olivier - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Derivaz Serge - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Dusoulier François - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Garnier Manon - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Granger Emilie - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lavergne Sébastien - Lefrançois Olivier - Lombard Jean-françois - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Place Jacques - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Sagot Clotilde - Salomez Pierre - Seignemartin Aurore - Senn Olivier - Telmon Jean-philippe - Terreau Alexandre - Vannard Eric - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

De cette petite plante discrète on ne voit souvent que les feuilles gris argenté, légèrement découpées, qui forment des touffes compactes dans les éboulis et les rochers. Mais une fois fleuris les jolis capitules jaune d’or, on repère facilement le séneçon blanchâtre au milieu de la grisaille. Endémique des Alpes, il pousse préférentiellement dans les pelouses rocailleuses et les éboulis siliceux.
L’apparence générale de cette plante – port dressé des capitules de fleurs jaunes, feuilles grises légèrement duveteuses au ras du sol – a parfois favorisé sa confusion avec le génépi, plante de la même famille. On ignore si la liqueur produite possède des vertus médicinales, mais elle n’aura pour sûr aucune saveur !
Arêtes rocheuses de haute altitude | Eboulis | Pelouses alpines et subalpines
Endémique alpine
Senecio corymbosus Dalla Torre, 1882 | Senecio incanus L., 1753 | Senecio incanus var. parviflorus (All.) Rouy, 1903 | Senecio leucophyllus subsp. incanus (L.) Bonnier & Layens, 1894 | Senecio parviflorus All., 1785

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles