Carpocoris purpureipennis (De Geer, 1773)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Pentatominae Tribu : Carpocorini Genre : Carpocoris

  • 31
    observations

  • 18
    communes

  • 14
    observateurs

  • Première observation
    2017

  • Dernière observation
    2021
Bertrand Nicolas - Classen Raphaël - Combrisson Damien - Corail Marc - Dusoulier François - Emmery Brigitte - Frapa Pierre - Gagnaire Gilles - Goulet Frédéric - Maillot Roger - Miquet André - Nicolas Marie-geneviève - Raillot Jean - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

Cette punaise aux antennes noires, avec le premier article plus clair, et de coloration très variable peut être confondue avec d'autres espèces du genre Carpocoris notamment avec Carpocoris pudicus. C'est une espèce commune se trouvant dans une grande diversité d'habitats, des pelouses sèches ensoleillées au boisements humides et semi ombragés, jusqu'à 1900 m d'altitude. Elle se nourrit sur une grande variété de végétaux, comme les cirses, les graminées ou les ombellifères.
Chez les punaises, le scutellum est cette pièce triangulaire en forme d'écusson, particulièrement développée et qui vient couvrir les élytres depuis le pronotum. Scutellum et pronotum sont deux éléments qui permettent parfois de distinguer les Carpocoris entre eux. Ainsi chez Carpocoris purpureipennis, les bords du scutellum sont relativement droits, sans échancrure nette, ce qui la distingue de Carpocoris pudicus.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Forêts d'adret | Forêts d'ubac | Friches et broussailles | Haies et talus | Parcs et jardins | Pelouses sèches montagnardes | Prairies de fauche
Eurasiatique
Carpocoris nigricornis (Fabricius, 1775) | Cimex purpureipennis De Geer, 1773

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles