Hirondelle de rivage

Riparia riparia (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Hirundinidae Genre : Riparia

  • 55
    observations

  • 11
    communes

  • 14
    observateurs

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2019
Baisset Marcel - Combrisson Damien - Corail Marc - Cortot Hervé - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Denis Nans - Garnier Alexandre - Inconnu Parc National Des Ecrins - Joubert Thierry - Juge Joseph - Lecuyer Clément - Rippert Laurent - Thomas Bernard

Informations sur l'espèce

C’est l’une des plus petites hirondelles. Elle est de couleur brune sur le dessus du corps et sous les ailes. Une nette bande pectorale brun cendré sépare sa gorge de son ventre pareillement blancs. La queue, courte et peu échancrée, est dépourvue de tâches blanches. Elle occupe les rivages côtiers, rivières, lacs et étangs mais aussi les carrières et talus sableux. Son vol est rapide, aisé, au ras de l’eau ou du sol, rarement en altitude.
L’hirondelle de rivage est migratrice. En France, elle arrive courant mars et peut rester jusqu’en septembre pour les plus tardives. Elle niche dans une falaise ou un talus sableux, une gravière, une rive d’un cours d’eau, en creusant une galerie au fond de laquelle elle installe un nid d’herbes et de plumes. Elle peut faire de une à deux nichées par an suivant les régions.
Falaises de basse et moyenne altitudes | Lacs et mares | Rives de sable et galets | Rivières et torrents
Subcosmopolite
Hirundo riparia Linnaeus, 1758 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles