Héron pourpré

Ardea purpurea Linnaeus, 1766


Classe : Aves Ordre : Pelecaniformes Famille : Ardeidae Genre : Ardea

  • 19
    observations

  • 9
    communes

  • 14
    observateurs

  • Première observation
    1985

  • Dernière observation
    2018
Baisset Christian - Barbe Fanny - Bouche Michel - Combrisson Damien - Coulon Mireille - Escallier Thierry - Fougeray Daniel - Francou Michel - Juge Joseph - Nicollet Jean-pierre - Nouailhat Alexis - Paulet Nils - Sagot Clotilde - Thomas Bernard

Informations sur l'espèce

Ce grand héron est très reconnaissable à son plumage roux pourpré rehaussé de noir sur la calotte et le long du cou. Il se distingue aussi par de très longs doigts qui lui évitent de trop s'enfoncer dans la vase et la végétation aquatique des marais, son habitat de prédilection. Il se nourrit de poissons, amphibiens, reptiles, crustacés et autres invertébrés qu'il harponne de son long et puissant bec jaune.
Le Héron pourpré niche dans les zones humides d'Europe tempérée et d'Afrique du nord ainsi qu'à l'est jusqu'en Iran. C'est une espèce migratrice qui passe l'hiver en Afrique tropicale. Sa présence dans les Ecrins demeure assez rare et la majorité des observations, en avril-mai, correspond à des migrateurs qui remontent sur leurs quartiers de reproduction.
Fossés et canaux | Lacs et mares | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières | Ripisylves | Rives de sable et galets | Rivières et torrents
Cas particulier : voir commentaire
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles