• 8
    observations

  • 2
    communes

  • 1
    observateur

  • Première observation
    2019

  • Dernière observation
    2020

Informations sur l'espèce

Le syrphe des corolles se distingue des autres syrphes jaunes et noirs à scutellum (sorte de petit écusson situé à l'arrière du thorax) jaune par les tâches de son abdomen, courbées en forme de club de golf. Chez le mâle, certaines se rejoignent au milieu du corps, ce qui n'est pas le cas chez la femelle. C'est une espèce très commune avec une vaste répartition due à sa grande capacité à migrer.
Comme chez les autres syrphes, le mâle a de gros yeux accolés alors qu'ils sont séparés chez les femelles. Les larves de cette espèce ont un aspect de petites sangsues gluantes. Elles mangent des pucerons, aussi ont-elles été utilisées à titre expérimental pour lutter contre les pullulations de pucerons dans les serres et pour contrôler cochenilles et pucerons sur les fruitiers. On peut confondre cette espèce avec Eupeodes luniger mais chez celui-ci, les tâches en forme de club de golf ne touchent pas le bord de l'abdomen. De plus, elles ne se rejoignent pas au milieu de l'abdomen chez le mâle de cette espèce.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Haies et talus | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Pelouses sèches montagnardes | Prairies de fauche | Vergers et vignes
Paléarctique
Metasyrphus corollae (Fabricius, 1794) | Syrphus corollae Fabricius, 1794

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles