Pensée éperonnée

Viola calcarata L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Violaceae Genre : Viola

  • 179
    observations

  • 28
    communes

  • 54
    observateurs

  • Première observation
    1977

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Ancey Patrick - Baisset Christian - Barbe Fanny - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Brugot Didier - Bulle Tommy - Chapurlat Claire - Chevalier Robert - Chevallier Thierry - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Deguerry Olivier - Della-vedova Muriel - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Fougeray Daniel - Girardon Christophe - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lefrançois Olivier - Llas Cynthia - Lombard Jean-françois - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Ollieu Eric - Paulet Nils - Pierre Salomez - Pin Jérémie - Roche Daniel - Roger Claude - Sagot Clotilde - Salomez Pierre - Senn Olivier - Vannard Eric - Vegara Melissa - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

La pensée des Alpes ou pensée éperonnée est une plante herbacée de la famille des violacées. Sa tige est courte et nue, elle mesure de 3 à 10 cm ; ses feuilles, dentées ou crénelées, sont ovales à lancéolées. Ses fleurs peuvent être violettes, jaunes blanches ou parfois bigarrées ; elles sont longuement pédonculées.
La pensée des Alpes se développe souvent en tapis dans les pelouses fraîches recouverte par la neige dans les étages montagnards, subalpin et alpin des Alpes, du Jura et du Massif central. Grâce à son long éperon, seuls quelques insectes à longue trompe peuvent venir la butiner.
Pelouses alpines et subalpines
Européenne occidentale
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles