Trèfle rougeâtre

Trifolium rubens L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Fabales Famille : Fabaceae Sous-Famille : Papilionoideae Genre : Trifolium

  • 72
    observations

  • 11
    communes

  • 31
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bertini Christian - Bonet Richard - Bouche Michel - Brugot Didier - Chas Edouard - Chevalier Robert - Coulon Mireille - Dalmas Jean-pierre - Dentant Cédric - Digier Marion - Durix Sylvie - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Marcel Gérard - Moine Remy - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Puissant Joël - Roger Claude - Salomez Pierre - Villaret Jean-charles

Informations sur l'espèce

Le trèfle rougeâtre est une plante vivace herbacée de 20 à 60 cm de hauteur. Sa tige dressée, glabre, porte des feuilles opposées et composées de 3 folioles ovales-allongées et denticulées sur leurs bords. Ses fleurs rouges apparaissant de juin à août, de 12 à 15 mm de long, sont nombreuses et regroupées en grosses têtes oblongues-cylindriques. Le calice est marqué de 20 nervures principales.
Le nom de genre Trifolium provient des mots latins tres et folium, en raison des feuilles à 3 folioles de ses espèces. Le trèfle rougeâtre n’est pas visité par les abeilles, dont la trompe est trop courte au regard de la longueur des fleurs, contrairement aux bourdons sauvages qui l’affectionnent particulièrement.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières
Européenne méridionale
Lagopus glaber Bernh., 1800 | Triphylloides rubens (L.) Moench, 1794

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles