Épervière à feuilles de statice

Tolpis staticifolia (All.) Sch.Bip., 1861

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Cichorioideae Tribu : Cichorieae Genre : Tolpis

  • 98
    observations

  • 18
    communes

  • 42
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Barbe Fanny - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Billard Gilbert - Bonet Richard - Bouvier Michel - Brugot Didier - Bulle Tommy - Chapurlat Claire - Charrier Matthieu - Charron Julien - Chas Edouard - Chevalier Robert - Corail Marc - Coulon Mireille - Dalmas Jean-pierre - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dupuis Etienne - Fougeray Daniel - Girardon Christophe - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lombard Jean-françois - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Michel Laurent - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Roger Claude - Salomez Pierre - Senn Olivier - Vannard Eric - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

L’épervière à feuilles de statice est une plante vivace herbacée de 15 à 35 cm de hauteur. Sa tige dressée est simple ou peu rameuse, nue ou munie de 1 à 2 feuilles seulement. Les feuilles, presque toutes situées à la base, sont entières, allongées et étroites. Ses capitules de fleurs jaunes sont solitaires et se montrent de juin à septembre. Elles verdissent en se desséchant.
Ce tolpis, qui a autrefois été considérée comme un Hieracium, est bien présent dans les éboulis, calcaires comme siliceux, et les moraines en tout début de végétalisation. Il est particulièrement présent sur les marges des glaciers en fort recul actuellement.
Eboulis | Ripisylves | Rochers embroussaillés
Européenne centrale
Chlorocrepis staticifolia (All.) Griseb., 1853 | Hieracioides staticifolia (All.) Moench, 1802 | Hieracium staticifolium All., 1773 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles