Germandrée petit-chêne

Teucrium chamaedrys L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Lamiaceae Sous-Famille : Ajugoideae Genre : Teucrium

  • 352
    observations

  • 41
    communes

  • 73
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Ancey Patrick - Baisset Marcel - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Billard Gilbert - Boccon-gebeaud Camille - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Bouvier Michel - Brugot Didier - Charrier Matthieu - Charron Julien - Chas Edouard - Chaud Marcel - Chauveau Aristide - Chevallier Thierry - Combrisson Damien - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durix Sylvie - Evin Emmanuel - Faure Joël - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Garnier Manon - Girardon Christophe - Giraud Fanny - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Manzon Louis - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Moine Remy - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Place Jacques - Puissant Joël - Quellier Hélène - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Seignemartin Aurore - Semiond Patrice - Senn Olivier - Talichet Maëlle - Terreau Alexandre - Tessier Du Cros Bruno - Ugo Julien - Vannard Eric - Varreau Hervé - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Wittebolle Guy

Informations sur l'espèce

Cette plante vivace de 10 à 20 cm est calcicole. Sa souche quelque peu ligneuse et ramifiée, donne naissance à de nombreuses tiges d'abord couchées puis dressées, lui donnant un port en touffe. Ses feuilles opposées et vernissées dessus se caractérisent non seulement par leur allure semblable à celles d'un chêne miniature mais aussi par le fait qu'elles sont persistantes. Ses fleurs rose à pourpre sont regroupées en plusieurs verticilles dans le haut de la tige.
La chênette, puisqu'on l'appelle communément ainsi, se rencontre essentiellement dans l'étage montagnard où elle affectionne les lieux assez secs et bien ensoleillés.
Falaises de basse et moyenne altitudes | Eboulis | Pelouses sèches montagnardes | Forêts d'adret
Européenne
Chamaedrys officinalis Moench, 1794 | Monochilon rubellus Dulac, 1867 | Teucrium officinale Lam., 1779 | Teucrium pseudochamaedrys Wender., 1826 | Teucrium veronicifolium Salisb., 1796

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles