Saule pubescent

Salix laggeri Wimm., 1854


Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Salicaceae Sous-Famille : Salicoideae Genre : Salix

  • 162
    observations

  • 15
    communes

  • 28
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Baisset Marcel - Bernard Pierre - Billard Gilbert - Bonet Richard - Chapurlat Claire - Chas Edouard - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Jendoubi Samy - Joubert Eric - Merhan Baptiste - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Pin Jérémie - Puissant Joël - Quellier Hélène - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Tessier Du Cros Bruno - Vannard Eric - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le saule de Lagger est un arbuste de 2 à 5 m. Son port avachi, étalé forme des fourrés pratiquement infranchissables. Les jeunes rameaux de l’année sont verts et très poilus, ceux de l’année précédente sont noirâtres. Les feuilles plus longues que larges, elliptiques ovales, crénelées, sont pubescentes à l’état jeune puis deviennent glabres en vieillissant.
Les hybrides sont nombreux et l’identification du saule de Lagger peut être délicate. Il peut notamment être confondu avec le saule marsault (Salix caprea), aux feuilles plus rondes, et le saule à grandes feuilles (Salix appendiculata), aux grandes oreillettes persistantes. Le saule de Lagger fréquente les atterrissements des torrents, les moraines humides, souvent en compagnie de l’aulne vert (Alnus alnobetula), De 1500 à 2400 m.
Eboulis | Moraines | Ripisylves | Rives de sable et galets
Endémique alpine
Salix albicans (Bonjean ex Ser.) Schleich. | Salix albicans Bonjean ex Ser., 1904 | Salix grandifolia var. albicans Bonjean ex Ser., 1815 | Salix pubescens Schleich. ex A.Kern. & J.Kern., 1865 | Salix pubescens Schleich., 1815

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles