Rosier bleue

Rubus caesius L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Rosales Famille : Rosaceae Genre : Rubus

  • 124
    observations

  • 24
    communes

  • 35
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Benyoub Abdelbaki - Bertini Christian - Billard Gilbert - Bonet Richard - Briotet Daniel - Campagne Pascal - Chas Edouard - Chauveau Aristide - Corail Marc - Coulon Mireille - Della-vedova Muriel - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Evin Emmanuel - Girardon Christophe - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Moine Remy - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Talichet Maëlle - Terreau Alexandre - Varreau Hervé - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

La ronce bleuâtre est un arbuste étalé de moins d’un mètre jusqu’à trois mètres. Les bourgeons (jeunes pousses) qui tracent, recouvrent et envahissent le sol forestier sont cylindriques. Les tiges plus anciennes sont bleuâtres, pruineuses et couvertes d’aiguillons. Les feuilles sont composées de trois folioles. Les fleurs sont blanches. Les fruits ou drupes sont bleuâtres aussi. Décidément, cette ronce porte bien son nom.
Dans la framboise ou la mûre, chacun des petits grains qui, agglomérés, forment les fruits, est appelé « drupéole ». Ceux de la ronce bleuâtre ne sont guère nombreux (3 à 5), ni appétissants.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Clapiers d'épierrement | Forêts d'ubac | Forêts de ravin
Eurasiatique
Rubus fruticosus subsp. caesius (L.) Bonnier & Layens, 1894 | Rubus humilis Bubani, 1899 | Rubus ligerinus Genev., 1860 | Rubus mitissimus Genev., 1869 | Rubus rivalis Genev., 1869 | Selnorition caesium (L.) Raf., 1838

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles