Renoncule des glaciers

Ranunculus glacialis L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Ranunculales Famille : Ranunculaceae Genre : Ranunculus

  • 226
    observations

  • 20
    communes

  • 60
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2019
Albert Christophe - Arcier Roland - Baisset Christian - Baisset Marcel - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Bouche Michel - Brugot Didier - Burle Jacques - Chamagne Philippe - Charron Julien - Chaud Marcel - Corail Marc - Cortial Mathieu - Coulon Mireille - Couloumy Christian - Coursier Cyril - Dalmas Jean-pierre - Dardanelli Laurent - Daudet Lionel - Daumark Bruno - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Dova Emmanuelle - Dupuis Etienne - Durix Sylvie - Dusoulier François - Faure Joël - Foret Jérôme - Fourrat Gérard - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Jouglard Yves - Lavergne Sébastien - Lepape Claude - Lombard Jean-françois - Macle Anne-lise - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Ollieu Eric - Paulet Nils - Peyron Joseph - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Telmon Jean-philippe - Vannard Eric - Villetard Matthieu - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

Cette petite plante d'altitude de 5 à 20 cm de haut a des feuilles généralement glabres, un peu charnues, découpées en plusieurs lobes arrondis. Ses fleurs ont 5 pétales blancs souvent teintés de rose pourpre, couronnant un bouquet d'étamines jaunes. Elles ont 5 sépales couverts de poils roux, ce qui permet de la distinguer d'autres renoncules blanches d'altitude. Elle vit dans les moraines et autres rocailles humides.
Elle fait partie des quelques plantes pouvant vivre à 4000 m d'altitude et a développé pour cela toute une série d'adaptations. Sa floraison et la maturation de ses graines sont rapides pour palier une période de végétation très courte. Ses feuilles charnues lui permettent de limiter l'effet desséchant du vent. Elle peut se protéger du rayonnement solaire très intense, lequel peut entraîner la destruction de molécules vitales par oxydation ou une inhibition de l'activité photosynthétique. Très bien adaptée mais d'une faible capacité d'accommodation, elle risque de ne pas supporter la concurrence de plantes de plus basse altitude envahissant son milieu sous l'effet du réchauffement climatique.
Eboulis | Moraines
Arctico-alpine
Beckwithia glacialis (L.) Á.Löve & D.Löve, 1956 | Hecatonia glacialis (L.) Schur, 1866 | Oxygraphis gelidus (Hoffmanns. ex Rchb.) O.Schwarz, 1949 | Oxygraphis vulgaris Freyn, 1887 | Ranunculus glacialis var. holosericeus Gaudin, 1828

Audio (1)


Chronique nature - Quel avenir pour la Renoncule des glaciers ?

Auteur: RAM, radio associative des Hautes-Alpes
Description: C'est une grosse fleur blanche puis rosée. Plante d'altitude par excellence, elle vit entre 2300 et 4000 m d'altitude. Elle est parfaitement adaptée à son milieu mais on peut se demander quel sera son avenir en raison du bouleversement du climat . C'est la question que se pose Marie-Geneviève Nicolas, garde-monitrice au secteur de Vallouise du Parc national des Écrins.

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles