Omalotheca hoppeana (W.D.J.Koch) Sch.Bip. & F.W.Schultz, 1861

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Asteroideae Tribu : Gnaphalieae Genre : Omalotheca

  • 33
    observations

  • 14
    communes

  • 23
    observateurs

  • Première observation
    2002

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Bernard Pierre - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Corail Marc - Coulon Mireille - Delenatte Blandine - Denis Nans - Dentant Cédric - Dupuis Etienne - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Lefrançois Olivier - Merhan Baptiste - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Puissant Joël - Salomez Pierre - Seignemartin Aurore - Telmon Jean-philippe - Terreau Alexandre

Informations sur l'espèce

Cette petite plante d’altitude forme des touffes mais ne possède pas de stolon. Les tiges sont courtes, 2 à 10 cm. Les feuilles sont étroites, linéaires et tomenteuses voire laineuses. L’inflorescence est dressée. Lors de la fructification, les bractées ne s’ouvrent pas en étoile. Le gnaphale de Hoppe pousse dans les combes à neige, les pelouses rocailleuses et les éboulis de l’étage alpin, de préférence sur calcaire, jusqu’à 3 000 m.
La confusion est possible avec le gnaphale couché, Gnaphalium supinum, qui lui préfère les milieux siliceux. Les bractées du gnaphale couché s’ouvrent en étoile lors de la fructification. Et pour finir, il possède des stolons.
Combes à neige | Eboulis | Landines de haute altitude | Pelouses alpines et subalpines
Arctico-alpine
Gnaphalium hoppeanum W.D.J.Koch, 1846 | Gnaphalium supinum subsp. hoppeanum (W.D.J.Koch) Neuman, 1901 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles