• 105
    observations

  • 20
    communes

  • 34
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Benyoub Abdelbaki - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Bouvier Michel - Brugot Didier - Campagne Pascal - Chas Edouard - Dentant Cédric - Depinel Matthieu - Dumas Pierre - Durand Gilbert - Evin Emmanuel - Foret Jérôme - Gattus Jean-christophe - Girardon Christophe - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Moine Remy - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Puissant Joël - Quellier Hélène - Salomez Pierre - Terreau Alexandre - Wittebolle Guy

Informations sur l'espèce

La mercuriale des montagnes est une plante vivace herbacée de 20 à 40 cm de hauteur. Sa tige est carrée, simple et dressée. Elle porte des feuilles alternes, vert sombre, dont les paires sont espacées au bas de la tige. Porté par un long pétiole, leur limbe est ovale-allongé, rétréci en pointe au sommet, et présente de petites dents régulières sur les bords. Ses petites fleurs verdâtres se montrent d’avril à juin dans les endroits frais et ombragés. Les fleurs mâles forment de très longs épis, tandis que les fleurs femelles sont isolées à l’aisselle des feuilles.
Cette mercuriale se rencontre en Europe, en Asie occidentale ainsi qu’en Afrique septentrionale, jusqu’à 1800 m d’altitude. Elle est aussi nuisible aux animaux qui la consomment, et a parfois causé l’empoisonnement de bovins et d’ovins. Le nom de genre Mercuriale provient de Mercure, dieu du commerce dans la mythologie romaine, qui aurait découvert les propriétés médicales de ces plantes (purgatives).
Forêts d'ubac | Litière forestière et humus | Ripisylves
Cas particulier : voir commentaire
Mercurialis cantabrica Pau, 1896 | Mercurialis cynocrampe Scop., 1772 | Mercurialis longifolia Host, 1831 | Mercurialis nemoralis Salisb., 1796 | Mercurialis sylvatica Hoppe, 1818 | Mercurialis sylvestris Bubani, 1897 | Synema perenne (L.) Dulac, 1867

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles