Liondent hispide

Leontodon hispidus L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Cichorioideae Tribu : Cichorieae Genre : Leontodon

  • 419
    observations

  • 37
    communes

  • 74
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Baisset Marcel - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bonet Richard - Bouche Michel - Bouvier Martial - Brugot Didier - Bulle Tommy - Campagne Pascal - Cestre-lambert Galanne - Charrier Matthieu - Chas Edouard - Chevalier Robert - Christol Bernard - Corail Marc - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Da Costa Marie-hélène - Dalmas Jean-pierre - Delenatte Blandine - Della-vedova Muriel - Denis Nans - Dentant Cédric - Digier Marion - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Faure Joël - Garnier Manon - Girardon Christophe - Gonsolin Gabriel - Goulet Frédéric - Granger Emilie - Guilloux Julien-pierre - Huchon Florence - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Jordana Régis - Lecuyer Clément - Lefrançois Olivier - Llas Cynthia - Lombard Jean-françois - Macle Anne-lise - Magnolon Séverine - Maillet Thierry - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Michel Laurent - Mottet Jean-claude - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Nicollet Jean-pierre - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Plisson Anne-laure - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Sagot Clotilde - Salomez Pierre - Seignemartin Aurore - Senn Olivier - Talichet Maëlle - Terreau Alexandre - Tessier Du Cros Bruno - Tournier Aïla - Ugo Julien - Vannard Eric - Varreau Hervé - Villaret Jean-charles - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Cette plante de 10 à 50 cm , dressée, est glabre à plus ou moins hispide (couverte de poils rudes). Les feuilles, toutes à la base de la tige, sont sinuées ou plus profondément découpées. La tige porte un unique capitule de fleurs ligulées jaunes. Les aigrettes des fruits sont roussâtres. C’est une espèce commune poussant dans les pelouses, les bois clairs, les éboulis de l’étage collinéen à l’étage alpin.
Cette espèce est très polymorphe et compte plusieurs sous-espèces dont le liondent hispide sensu stricto (Leontodon hispidus ssp hispidus), aux feuilles généralement sinuées, hispides avec des poils fourchus ou en étoiles, et le liondent des éboulis (Leontodon hispidus ssp hyoseroides) aux feuilles profondément découpées et glabres.
Eboulis | Pelouses alpines et subalpines
Européenne
Apargia communis Spenn., 1826 | Apargia hispida (L.) Moench, 1794 | Hedypnois hispida (L.) Huds., 1778 | Hieracium incanum Pollich, 1777 | Leontodon hastilis subsp. hispidus (L.) Čelak., 1871 | Leontodon hispidus var. dubius (Rchb.) P.Fourn., 1940 | Leontodon protheiformis subsp. hispidus (L.) Arcang., 1882 | Picris hispida (L.) All., 1785 | Virea hispida (L.) Gray, 1821

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles