Coronille faux-séné

Hippocrepis emerus (L.) Lassen, 1989

Classe : Equisetopsida Ordre : Fabales Famille : Fabaceae Sous-Famille : Papilionoideae Tribu : Loteae Genre : Hippocrepis

  • 59
    observations

  • 17
    communes

  • 32
    observateurs

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Baisset Marcel - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bonet Richard - Bouvier Michel - Brugot Didier - Cestre-lambert Galanne - Charrier Matthieu - Chevalier Robert - Combrisson Damien - Coulon Mireille - Dentant Cédric - Dova Emmanuelle - Dumas Pierre - Faure Joël - Foret Jérôme - Gattus Jean-christophe - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Llas Cynthia - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Puissant Joël - Roger Claude - Salomez Pierre - Senn Olivier - Ulmann Gabriel - Vegara Melissa - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

La coronille faux-séné ou faux-baguenaudier est un arbrisseau de 50 cm à 1 m. Les feuilles, imparipennées, ont 5 à 9 folioles en coin à la base. Les fleurs jaunes ont des pétales comme pédonculées et d’une taille supérieure à 12 mm. Les fruits, en gousses de 5 à 10 cm. sont étroitement allongés, légèrement vrillés.
Cet arbuste affectionne les sols secs et rocailleux bien exposés, tout en restant à l’ombre. Sa répartition est centre-sud européenne. Hippocrepis vient du grec ancien hippos (cheval) et krepis (chaussure), en rapport à la forme arquée des ses gousses, sauf pour la coronille faux-séné qui a souvent erré dans la nomenclature...
Forêts d'adret | Lisières et clairières
Cas particulier : voir commentaire
Coronilla emerus L., 1753 | Coronilla florida Salisb., 1796 | Coronilla pauciflora Lam., 1779 | Emerus alpestris Scheele, 1843 | Emerus major Mill., 1768 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles