• 87
    observations

  • 15
    communes

  • 35
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Bellon Hubert - Benyoub Abdelbaki - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Bouche Michel - Brugot Didier - Charron Julien - Chas Edouard - Coulon Mireille - Coursier Cyril - Dardanelli Laurent - Dentant Cédric - Digier Marion - Dumas Pierre - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Lanquetuit Anne-marie - Lefrançois Olivier - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Place Jacques - Puissant Joël - Quellier Hélène - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Seignemartin Aurore - Vincent Dominique - Wittebolle Guy

Informations sur l'espèce

Cette plante atteint une taille moyenne de 50 centimètres. A partir d'une robuste souche, partent plusieurs tiges rougeâtres à la base et aux nœuds. Tout comme les pétioles et les pédoncules, elles sont couvertes de longs poils plus ou moins dressés et abondants. Ses feuilles orbiculaires toute pétiolées et profondément incisées, ressemblent à un flocon de neige. Ses grandes et superbes fleurs portées par un pédoncule uniflore, possèdent des pétales d’un rouge carmin caractéristique. Ces pétales sont veinés de violet.
Le géranium sanguin est une plante vivace addicte des versants chauds. Tête de file du cortège floristique des habitats pierreux et bien exposés de l'étage montagnard nommé Geranion sanguinei, il côtoie lis orangés, asphodèles, trèfles rouges et autres belles plantes. Il s’agit d’une plante européenne et de l’ouest de l’Asie.
Friches et broussailles | Pelouses sèches montagnardes | Rochers embroussaillés
Cas particulier : voir commentaire
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles