Linaigrette vaginée

Eriophorum vaginatum L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Cyperaceae Sous-Famille : Cyperoideae Tribu : Scirpeae Genre : Eriophorum

  • 4
    observations

  • 4
    communes

  • 10
    observateurs

  • Première observation
    2002

  • Dernière observation
    2017
Albert Christophe - Barbe Fanny - Belle Valentin - Boccon-gebeaud Camille - Coursier Cyril - Dentant Cédric - Icardo Emmanuel - Merhan Baptiste - Nicollet Bernard - Vannard Eric

Informations sur l'espèce

La linaigrette vaginée est une plante cespiteuse et dressée de 15 à 50 cm. La tige est lisse avec quelques feuilles sans limbe mais avec une gaine renflée. Les feuilles radicantes sont nombreuses et scabres au bord. L’inflorescence est un épi solitaire ovoïde à écailles noirâtres et à soies blanches donnant un aspect échevelé.
La linaigrette vaginée pousse dans les tourbières bombées, acides, matures ou en voie d’assèchement. Une confusion est possible avec Eriophorum scheuchzeri qui se distingue par des gaines non renflées, des feuilles radicales peu nombreuses et lisses et un épi moins ovoïde à soies denses.
Tourbières
Holarctique
Carex alopecurus Lapeyr., 1818 | Eriophorum caespitosum Host, 1801 | Eriophorum fauriei E.G.Camus, 1910 | Eriophorum scabridum Ohwi, 1931 | Linagrostis vaginata (L.) Scop., 1771 | Plumaria vaginata (L.) Bubani, 1902 | Scirpus fauriei (E.G.Camus) T.Koyama, 1958 | Scirpus vaginatus (L.) Salisb., 1796

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles