Dracocéphale de ruysch

Dracocephalum ruyschiana L., 1753


Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Lamiaceae Sous-Famille : Nepetoideae Tribu : Mentheae Genre : Dracocephalum

  • 41
    observations

  • 8
    communes

  • 17
    observateurs

  • Première observation
    1983

  • Dernière observation
    2019
- Albert Christophe - Benyoub Abdelbaki - Chevallier Thierry - Dentant Cédric - Digier Marion - Dumas Pierre - Jendoubi Samy - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Paulet Nils - Puissant Joël - Roche Daniel - Salomez Pierre - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Cette plante de taille moyenne pousse en touffes et forme ainsi des petits tapis de fleurs bleues rappelant des gueules-de-loup. Ses fleurs sont pourvues de deux lèvres appelées “casque” et “labelle”. C’est pour cette raison que dracocéphale signifie “tête de dragon”. Sa courte floraison de début d’été et sa rareté en font une fleur discrète.
Cette espèce est originaire de l’Altaï et a trouvé refuge dans nos vallées intra-alpines lors de la dernière déglaciation pour bénéficier des conditions climatiques favorables à son bon développement : très froid l’hiver, chaud et sec l’été. Très similaire mais encore plus rare que celui de ruysch, le dracocéphale d’autriche (Dracocephalum austriacum), aux fleurs plus grandes et de couleur violette plus prononcée bénéficie d’une protection nationale.
Pelouses alpines et subalpines | Sols des milieux ouverts
Eurasiatique
Dracocephalum alpinum Salisb., 1796 | Dracocephalum hyssopifolium G.Martens ex Steud., 1821 | Dracocephalum integrifolium St.-Lag., 1889 | Dracocephalum spicatum Dulac, 1867 | Ruyschiana fasciculata Clairv., 1811 | Ruyschiana spicata Mill., 1768

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles