Oeillet de Montpellier

Dianthus hyssopifolius L., 1755


Classe : Equisetopsida Ordre : Caryophyllales Famille : Caryophyllaceae Genre : Dianthus

  • 52
    observations

  • 7
    communes

  • 25
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2019
Albert Christophe - Benyoub Abdelbaki - Bertini Christian - Chas Edouard - Chevallier Thierry - Corail Marc - Dentant Cédric - Digier Marion - Dumas Pierre - Fougeray Daniel - Garnier Manon - Girardon Christophe - Guilloux Julien-pierre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Magnolon Séverine - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Nicollet Bernard - Nobili Vincent - Ollieu Eric - Puissant Joël - Salomez Pierre - Terreau Alexandre - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

L’oeillet de Montpellier est une plante de 20 à 50 cm. La tige est dressée. Les feuilles sont molles et longues. Les fleurs sont blanches à rose foncé. L’oeillet de Montpellier se reconnaît à ses pétales découpés frangés jusqu’au milieu du limbe.
L’oeillet de Montpellier se rencontre dans les pelouses rocailleuses montagnarde et subalpine. A ne pas confondre avec l’œillet superbe (Dianthus superbus), plante des sols tourbeux, aux pétales plus étroits et frangés plus profondément. Ce dernier, vu en 1951, n'a plus été observé depuis (à ce jour en 2020) dans le parc national des Écrins et dans les Hautes Alpes.
Lisières et clairières | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes
Européenne
Dianthus fimbriatus subsp. monspessulanus (L.) Bonnier & Layens, 1894 | Dianthus fimbriatus var. alpicola W.D.J.Koch | Dianthus hyssopifolius L., 1755 subsp. hyssopifolius | Dianthus hyssopifolius subsp. monspessulanus (L.) Graebn. & P.Graebn., 1922 | Dianthus hyssopifolius subsp. sternbergi Sieber | Dianthus monspessulanus L., 1759 | Dianthus sprengelii G.Don, 1831 | Dianthus sterbergii Schleich. ex Ser., 1824

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles