Crépide dorée

Crepis aurea (L.) Tausch, 1828

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Cichorioideae Tribu : Cichorieae Genre : Crepis

  • 5
    observations

  • 3
    communes

  • 4
    observateurs

  • Première observation
    2003

  • Dernière observation
    2013
Dentant Cédric - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Salomez Pierre

Informations sur l'espèce

Cette petite plante dressée de 5 à 20 cm est facilement identifiable. La tige est nue, les feuilles ressemblent un peu à de petites feuilles de pissenlit, en rosette à la base de la tige. Le capitule en général unique, avec des bractées couvertes de longs poils noirs, porte des fleurs ligulées orange. C'est une plante des pelouses et pâturages de montagne, jusqu'à 2 600 m.
Elle est peu commune sur le territoire du parc national des Écrins, où elle se concentre essentiellement sur Le Lautaret et Le Galibier et en rive droite de la Romanche.
Pelouses alpines et subalpines
Endémique alpine
Apargia aurea (L.) F.W.Schmidt, 1795 | Aracium aureum (L.) D.Dietr., 1847 | Brachyderea aurea (L.) Sch.Bip., 1866 | Calliopea aurea (L.) D.Don, 1829 | Crepis kitaibelii Froel., 1838 | Geracium aureum (L.) Rchb., 1831 | Hieracioides aureum (L.) Kuntze, 1891 | Hieracium aureum (L.) Scop., 1772 | Leontodon aureus L., 1759

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles