Génépi blanc

Artemisia eriantha Ten., 1831


Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Asteroideae Tribu : Anthemideae Genre : Artemisia

  • 167
    observations

  • 12
    communes

  • 46
    observateurs

  • Première observation
    2000

  • Dernière observation
    2020
Titre Auteur
Dossier - A propos des génépis... Parc national des Ecrins
Description :
Sous le vocable " génépi " se cachent quatre espèces de génépis. De notoriété indiscutable, ils servent tous, plus ou moins, à la confection de tisanes ou le plus souvent de liqueurs mais leur cueillette est très précisément réglementée, dans le cœur du Parc national... et ailleurs.
Date : 2019-10-21
Adbulhak Sylvain - Albert Christophe - Barbe Fanny - Bazoge Claire - Benyoub Abdelbaki - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Bulle Tommy - Charron Julien - Chevalier Robert - Chevallier Thierry - Corail Marc - Cortial Mathieu - Coursier Cyril - Daudet Lionel - Delenatte Blandine - Dentant Cédric - Derivaz Serge - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Durix Sylvie - Foret Jérôme - Fougeray Daniel - Girardon Christophe - Goulet Frédéric - Icardo Emmanuel - Imberdis Ludovic - Jendoubi Samy - Lavergne Sébastien - Maillet Thierry - Merhan Baptiste - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Paulet Nils - Peyret Pierre-henri - Puissant Joël - Quellier Hélène - Roche Daniel - Salomez Pierre - Telmon Jean-philippe - Terreau Alexandre - Vannard Eric - Varreau Hervé - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

Plante de la famille des astéracées, pouvant dépasser 20 cm de hauteur, ce qui en fait le plus grand des génépis de notre région. La tige et les feuilles sont fortement velues et blanchâtres, d'où son appellation de génépi laineux. Les feuilles de la partie supérieure de la tige sont entières ou presque. Ses fleurs rassemblées en capitules sont jaunes. Elle pousse sur des sols siliceux à haute altitude (entre 1 900 m et 3 200 m).
Attention à ne pas confondre ce génépi avec le génépi jaune (Artemisia umbelliformis) et le génépi noir (Artemisia genipi) présents également dans le parc national des Ecrins. Le génépi jaune se distingue notamment par les feuilles de la partie supérieure de sa tige divisées en 3 à 5 «lanières » et à son allure grêle. Quant au génépi noir, dont les feuilles de la partie supérieure de la tige sont entières ou presque, les bractées entourant ses capitules sont à bord noir d’où le nom de cette plante. Le génépi laineux bénéficie d’une interdiction de cueillette notamment dans les départements des Hautes-Alpes et de l’Isère. Cette plante est une orophyte sud-européenne.
Arêtes rocheuses de haute altitude | Eboulis | Moraines
Cas particulier : voir commentaire
Artemisia allopyrenaica Rivas Mart., 1988 | Artemisia baumgartenii Besser, 1834 | Artemisia baumgartenii subsp. eriantha (Ten.) Nyman, 1879 | Artemisia genipi proles eriantha (Ten.) Rouy, 1903 | Artemisia genipi subsp. eriantha (Ten.) P.Fourn., 1939 | Artemisia genipi var. godronii Rouy, 1903 | Artemisia genipi var. majellensis Rouy, 1903 | Artemisia genipi var. petrosa (Fritsch) Fiori, 1903 | Artemisia genipi var. villarsii Vacc., 1909 | Artemisia mutellina var. petrosa (Fritsch) Weiss, 1897 | Artemisia pedemontana auct. non Balb. ex Loisel., 1810, sensu Bonnier & Layens, 1894 | Artemisia petrosa Fritsch, 1893 | Artemisia petrosa subsp. eriantha (Ten.) Giacom. & Pignatti, 1950 | Artemisia spicata subsp. eriantha (Ten.) Arcang., 1882 | Artemisia umbelliformis subsp. eriantha (Ten.) Vallès-Xirau & Oliva Brañas, 1991 | Artemisia villarsii Godr., 1850

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles