Sceau de Notre Dame

Dioscorea communis (L.) Caddick & Wilkin, 2002

Classe : Equisetopsida Ordre : Dioscoreales Famille : Dioscoreaceae Genre : Dioscorea

  • 37
    observations

  • 5
    communes

  • 14
    observateurs

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2017
Albert Christophe - Bouvier Martial - Charrier Matthieu - Coulon Mireille - Dumas Pierre - Foret Jérôme - Jendoubi Samy - Monchicourt Camille - Nicollet Bernard - Ollieu Eric - Puissant Joël - Roche Daniel - Salomez Pierre - Vincent Dominique

Informations sur l'espèce

Le sceau de Notre Dame ou tamier est une plante grimpante de 1 à 3 m. Sa partie souterraine est un gros tubercule noir. La tige et les pétioles des feuilles s'enroulent en hélice autour du support. Les feuilles sont luisantes, en forme de cœur pointu. Les fleurs verdâtres sont discrètes, disposées en grappes lâches. Les fruits sont des baies rouges à maturité. Il vit dans les bois clairs, les haies et les lisières aux étages collinéen et montagnard.
La racine du tamier était employée en médecine populaire pour soigner les contusions et les meurtrissures, d'où son nom d’herbe aux femmes battues. C'est cependant une plante à aborder avec précaution car une bonne partie est toxique, y compris les baies. Dans les Hautes-Alpes, il fait partie des espèces interdites de ramassage à des fins d’industrialisation.
Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières
Paléarctique
Smilax rubra Willd., 1809 | Tamus communis L., 1753 | Tamus communis subsp. cretica (L.) Nyman, 1882 | Tamus communis var. smilacifolia (Jullien ex Boreau) Rouy, 1912 | Tamus cordifolia Stokes, 1812 | Tamus cretica L., 1753 | Tamus edulis Lowe, 1833 | Tamus orientalis J.Thiébaut, 1934 | Tamus racemosa Gouan, 1764 | Tamus smilacifolia Jullien ex Boreau, 1857

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles