Cigalette à ailes courtes (la)

Cicadetta petryi Schumacher, 1924

Classe : Hexapoda Ordre : Hemiptera Famille : Cicadidae Sous-Famille : Cicadettinae Tribu : Cicadettini Genre : Cicadetta

  • 18
    observations

  • 7
    communes

  • 6
    observateurs

  • Première observation
    2009

  • Dernière observation
    2019
Delenatte Blandine - Dova Emmanuelle - Lefrançois Olivier - Maillard Donovan - Nicolas Marie-geneviève - Telmon Jean-philippe

Informations sur l'espèce

Cette cigale est de petite taille (18 mm pour la longueur du corps). Son corps est sombre avec les segments de l'abdomen bordés de rouge. Les ailes transparentes ont des nervures bien marquées. Bien cachée dans les broussailles, elle est, comme la plupart des cigales, quasiment impossible à observer. C'est sa cymbalisation (son « chant ») qui permet de la repérer… si tant est que l'on jouisse d'une ouïe suffisamment fine !
C'est la plupart du temps la cymbalisation du mâle qui permet de repérer les cigales. Chez la cigalette à ailes courtes, celle-ci est très aiguë, à la limite de l'audible pour l'homme. Les personnes n'entendant pas les fréquences aiguës doivent donc se munir d'un écholocateur généralement utilisé pour entendre les chauves-souris. La cigalette à ailes courtes émet une série de bourdonnements de quelques secondes se terminant par un « tsit » bien caractéristique, contrairement à la cigalette des montagnes (Cicadetta montana), espèce très proche. Elle se trouve le plus souvent dans les arbustes et peut s'élever jusqu'à 1 800 m d'altitude. Elle est encore parfois nommée Cicadetta brevipennis.
Forêts d'adret | Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières
Non renseignée pour le moment
Cicadetta brevipennis auct. non Fieber, 1876 | Cicadetta montana brevipennis auct. non Fieber, 1876 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles