• 11
    observations

  • 6
    communes

  • 8
    observateurs

  • Première observation
    2006

  • Dernière observation
    2021
Albert Christophe - Armand Annie - Bertrand Nicolas - Bulle Tommy - Corail Marc - Durix Sylvie - Jendoubi Samy - Nicolas Marie-geneviève

Informations sur l'espèce

Le bibion ou mouche de la Saint-Marc est un diptère entièrement noir et assez velu. Les ailes sont fumées de noir et se recouvrent sur le dos au repos. Les antennes sont courtes et robustes, insérées sous les yeux. Les tibias possèdent un éperon en bec à leur extrémité. Les larves se développent dans les sols humides riches en matière organique, consommant des racines de trèfles, céréales et autres plantes des jardins.
Les yeux sont nettement séparés chez la femelle et bien plus gros chez le mâle. Le bibion apparaît souvent en grand nombre fin avril vers la Saint-Marc d'où son nom vernaculaire. Les adultes se distinguent aussi par leur vol lent, pattes pendantes, ce qui lui vaut parfois l'autre nom de ''mouche à longues pattes''. C'est une espèce très prisée des truites et des pêcheurs à la mouche. En effet, lors de certaines éclosions massives au bord de l'eau, les noyades sont fréquentes ce qui peut rendre les truites frénétiques devant une telle abondance de début de saison.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Fossés et canaux | Fourrés de saules et d'aulnes | Haies et talus | Lacs et mares | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Prairies de fauche | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières | Ripisylves | Rivières et torrents
Européenne
Bibio pusillus Macquart, 1846 | Pullata funerosus Harris, 1780 | Tipula brevicornis Linnaeus, 1758 | Tipula funerosus (Harris, 1780) | Tipula marci Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles