• 53
    observations

  • 18
    communes

  • 30
    observateurs

  • Première observation
    1900

  • Dernière observation
    2021
Albert Christophe - Bello Anne - Bernard Julie - Billard Gilbert - Bonet Richard - Bulle Tommy - Coursier Cyril - Dentant Cédric - Depinel Matthieu - Digier Marion - Dumas Pierre - Dupuis Etienne - Girardon Christophe - Hallez Alexandre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Joubert Eric - Le Driant Franck - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Puissant Joël - Quellier Hélène - Roger Claude - Rolland Blandine - Salomez Pierre - Terreau Alexandre - Vegara Melissa - Vieux Hyacinthe - Vincent Dominique - Warluzelle Olivier

Informations sur l'espèce

Le groseillier des rochers est un petit arbuste de 1 à 2 m. Ses rameaux, à écorce grise qui se détache en petits lambeaux, sont dépourvus d’épines. Ses feuilles sont grandes et assez proches des feuilles de l’érable sycomore. Les petites fleurs rougeâtres en grappes pendantes, donneront des baies rouge foncé, en grappes... pendantes.
Le groseillier des rochers n’usurpe pas son nom. Il se plaît dans toutes les zones rocheuses des massifs montagnards de France dont il apprécie les températures apaisées. Les baies sont particulièrement acides lorsqu’elles sont consommées crues, mais divines en confiture ou en gelée. Le plaisir attendra le temps de la préparation.
Eboulis | Forêts d'ubac | Forêts postpionnières | Fourrés de saules et d'aulnes | Hêtraie-sapinière
Eurasiatique
Grossularia petraea (Wulfen) Bubani, 1899 | Ribes atropurpureum C.A.Mey., 1829 | Ribes bierbersteinii Berland., 1826 | Ribes bullatum Otto & A.Dietr., 1842 | Ribes carpaticum Kit. ex Schult., 1814 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles