Oxytropis poilu

Oxytropis pilosa (L.) DC., 1802

Classe : Equisetopsida Ordre : Fabales Famille : Fabaceae Sous-Famille : Papilionoideae Genre : Oxytropis

  • 13
    observations

  • 5
    communes

  • 10
    observateurs

  • Première observation
    1987

  • Dernière observation
    2021
Albert Christophe - Bouche Michel - Coulon Mireille - Dentant Cédric - Evin Emmanuel - Lefrançois Olivier - Merhan Baptiste - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Salomez Pierre

Informations sur l'espèce

Cet oxytropis est une plante de 20 à 30 cm qui justifie son nom par une abondante pilosité non visqueuse, tant sur sa tige ramifiée que sur ses feuilles composées de nombreuses folioles. Les fleurs jaune pâle sont groupées en grappes denses. Les dents du calice sont aussi longues que le tube. Il vit dans les pelouses sèches, les pinèdes ou sur les alluvions.
Afin d’éviter toute confusion avec un éventuel astragale à fleur jaune, il faut regarder de près les fleurs et plus précisément la carène. Si celle-ci présente une petite pointe à l’extrémité, c’est bien un oxytropis.
Forêts de chênes blancs et de pins sylvestres | Pelouses sèches montagnardes | Rives de sable et galets | Rochers embroussaillés
Eurasiatique
Astragalus pilosus L., 1753 | Spiesia pilosa (L.) Kuntze, 1891

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles