Lamier maculé

Lamium maculatum (L.) L., 1763

Classe : Equisetopsida Ordre : Lamiales Famille : Lamiaceae Sous-Famille : Lamioideae Tribu : Lamieae Genre : Lamium

  • 24
    observations

  • 8
    communes

  • 20
    observateurs

  • Première observation
    2003

  • Dernière observation
    2021
Albert Christophe - Benyoub Abdelbaki - Bonet Richard - Bulle Tommy - Campagne Pascal - Charrier Matthieu - Dentant Cédric - Depinel Matthieu - Digier Marion - Girardon Christophe - Hallez Alexandre - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Puissant Joël - Salomez Pierre - Ugo Julien - Vincent Dominique - Wittebolle Guy

Informations sur l'espèce

Le lamier maculé est une grande plante de 30 à 80 cm, plus grande que son cousin le lamier pourpre Lamium purpureum. Ses feuilles rappellent celles de l'ortie ; elles sont souvent tachées de blanc, d'où son nom. Les supérieures sont un peu pourprées. Les fleurs sont roses à lobe médian maculé. Les lobes latéraux sont réduits à une dent étroite. La lèvre supérieure forme un casque velu.
Le lamier maculé est surtout présent dans l’ouest du parc national des Écrins, mais presque absent dans l’est de celui-ci. Il pousse dans les bords de chemin, les décombres, les haies et les bois clairs.
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Haies et talus | Lisières et clairières
Eurasiatique
Lamium affine Guss. & Ten., 1838 | Lamium album var. maculatum L., 1753 | Lamium cupreum Schott, 1855 | Lamium foliosum Crantz, 1769 | Lamium hirsutum Lam., 1792 | Lamium laevigatum L., 1763 | Lamium maculatum proles hirsutum (Lam.) Rouy, 1909 | Lamium maculatum proles rubrum Rouy, 1909 | Lamium maculatum proles rugosum (Aiton) Rouy, 1909 | Lamium melissifolium Mill., 1768 | Lamium mutabile Dumort., 1827 | Lamium niveum Schrad., 1841 | Lamium pallidiflorum Beck, 1887 | Lamium rubrum Wallr., 1822 | Lamium rugosum Aiton, 1789

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles