Campanule gantelée, Ortie bleue

Campanula trachelium L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Campanulaceae Genre : Campanula

  • 50
    observations

  • 21
    communes

  • 30
    observateurs

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2017
Abdelbaki Benyoub - Arnaud Jean-pierre - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Christophe Albert - Christophe Girardon - Claire Bazoge - Claude Roger - Cédric Dentant - Dominique Vincent - Edouard Chas - Emmanuel Icardo - Eric Ollieu - Fanny Giraud - Jean-christophe Gattus - Jean-pierre Dalmas - Joël Puissant - Julien Ugo - Manon Garnier - Marc Corail - Marie-geneviève Nicolas - Pascal Campagne - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Richard Bonet - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Séverine Magnolon - Thierry Chevallier

Informations sur l'espèce

Cette plante à tige anguleuse, le plus souvent simple, peut atteindre le mètre. Tout en elle est rêche, à la différence de la campanule à larges feuilles (Campanula latifolia) avec laquelle on pourrait la confondre. Ses grandes feuilles en cœur sont de moins en moins longuement pétiolées en s'éloignant de la base. Ses grandes fleurs groupées par deux ou trois et leur calice respectif, à l'image du reste de la plante, sont ciliés et barbus.
Cette campanule tire son nom latin d'espèce du grec trachelos signifiant gorge ou cou. Elle fut utilisée pour soigner les affections de la gorge et des bronches.
Rochers embroussaillés | Forêts de chênes blancs et de pins sylvestres | Friches et broussailles
Eurasiatique
Campanula trachelium subsp. urticifolia (F.W.Schmidt) Schübl. & G.Martens, 1834 | Campanula trachelium var. dasycarpa Gren. & Godr., 1850 | Campanula urticifolia F.W.Schmidt, 1793 | Drymocodon trachelium (L.) Fourr., 1869

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles