Chèvrefeuille des haies, Camérisier des haies

Lonicera xylosteum L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Dipsacales Famille : Caprifoliaceae Genre : Lonicera

  • 238
    observations

  • 37
    communes

  • 58
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2018
Abdelbaki Benyoub - Baptiste Merhan - Bernard Nicollet - Blandine Roland - Bouvier Michel - Christian Bertini - Christophe Albert - Claire Broquet - Claude Roger - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Damien Combrisson - Daniel Briotet - Daniel Roche - Dominique Vincent - Drillat Bernard - Edouard Chas - Emmanuel Evin - Emmanuel Icardo - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Gilbert Billard - Guy Wittebolle - Hervé Varreau - Hugues Merle - Jean-christophe Gattus - Jean-pierre Dalmas - Joël Puissant - Julien Charron - Julien Ugo - Julien-pierre Guilloux - Jérôme Foret - Louis Manzon - Ludovic Imberdis - Marc Corail - Marie-geneviève Nicolas - Martial Bouvier - Matthieu Charrier - Matthieu Depinel - Melissa Vegara - Mireille Coulon - Muriel Della-vedova - Nicolas Bertrand - Olivier Senn - Pascal Campagne - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Remy Moine - Richard Bonet - Robert Chevalier - Roger Claude - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Sylvie Gille-naves - Séverine Magnolon - Vedovati Bertrand

Informations sur l'espèce

Le camérisier à balais (Lonicera xylosteum) est un buisson de 1 à 2 m de hauteur. Ses jeunes rameaux sont creux et couverts de poils courts. Ses feuilles sont longues de 2 à 6 cm, ovales, opposées, molles et velues sur les deux faces. Les fleurs sont groupées par deux au bout d’un pédoncule velu aussi long qu’elles et leurs ovaires sont soudés à leur base. La corolle, velue elle aussi et à deux lèvres, de ces fleurs est blanchâtre, lavée de jaune et/ou de rose. Le fruit toxique est rouge.
Issus du développement de deux ovaires soudés seulement partiellement, les deux fruits venant de la même paire de fleurs sont des baies globuleuses, réunies par la base. Le camérisier à balais se distingue notamment du camérisier des Alpes (Lonicera alpigena) lui-même à fruits rouges mais chez lequel les deux baies issues d’une même paire de fleurs sont fusionnées en un fruit ovoïde. La différenciation du camérisier à balais avec le camérisier noir (Lonicera nigra) et le camérisier bleu (Lonicera caerulea) se fera entre autres par la couleur des fruits. Le camérisier à balais fait partie des ligneux que l’on reconnaît bien, avec un peu d’habitude, grâce à son écorce de couleur et de texture caractéristiques.
Forêts postpionnières | Haies et talus | Hêtraie-sapinière
Eurasiatique
Caprifolium dumetorum Lam., 1779 | Caprifolium xylosteum (L.) Gaertn., 1788 | Chamaecerasus dumetorum Delarbre, 1800 | Chamaecerasus xylosteum (L.) Medik., 1789 | Euchylia villosum Dulac, 1867 | Lonicera dumetorum Pers., 1805 | Lonicera leiophylla A.Kern., 1870 | Lonicera luteiflora Coustur. & Gand., 1914 | Lonicera ochroleuca St.-Lag., 1880 | Lonicera xylosteum var. glabrescens Zabel, 1901 | Xylosteon dumetorum Moench, 1794 | Xylosteon vulgare Borkh., 1803

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles