Taraxacum alpinum (Hoppe) Hegetschw., 1839

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Cichorioideae Tribu : Cichorieae Genre : Taraxacum

  • 83
    observations

  • 18
    communes

  • 26
    observateurs

  • Première observation
    2002

  • Dernière observation
    2020
Albert Christophe - Benyoub Abdelbaki - Bernard Pierre - Bertini Christian - Bertrand Nicolas - Bonet Richard - Corail Marc - Dardanelli Laurent - Delenatte Blandine - Denis Nans - Dentant Cédric - Derivaz Serge - Dupuis Etienne - Foret Jérôme - Icardo Emmanuel - Jendoubi Samy - Lefrançois Olivier - Merhan Baptiste - Merle Hugues - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Bernard - Puissant Joël - Roche Daniel - Roger Claude - Salomez Pierre - Vannard Eric

Informations sur l'espèce

On ne présente plus le pissenlit, avec sa racine pivotante et ses feuilles fortement dentées et en rosette. Son capitule est composé de fleurs toutes ligulées à ligule jaune et pourpre en dessous. Le fruit est brun jaunâtre et surmonté d’une aigrette qui lui permet de coloniser des espaces improbables. Le pissenlit des Alpes vit dans les pelouses, les pierriers, les combes à neige, les moraines, les zones rocheuses et aussi dans les reposoirs des animaux domestiques, de 1800 à 3500 m.
Pour s’adapter à des milieux aussi différents que les rivages lacustres, les parcs urbains, la montagne et même la très haute montagne jusqu’à 3500 m, de nombreuses espèces et sous espèces de pissenlits sont apparues. Le pissenlit des Alpes est un orophyte (qui vit sur les collines et les montagnes) pyrénéo-alpin.
Arêtes rocheuses de haute altitude | Combes à neige | Eboulis | Pelouses alpines et subalpines | Reposoirs des troupeaux domestiques
Cas particulier : voir commentaire
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles