Gentiane des neiges

Gentiana nivalis L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Gentianales Famille : Gentianaceae Genre : Gentiana

  • 32
    observations

  • 14
    communes

  • 26
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2017
Bernard Nicollet - Bernard Pierre - Christophe Albert - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Daniel Roche - Drillat Bernard - Emmanuelle Dova - Joël Puissant - Jérôme Foret - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Matthieu Villetard - Muriel Della-vedova - Nicolas Bertrand - Nicolas Marie-geneviève - Olivier Warluzelle - Pierre Salomez - Place Jacques - Richard Bonet - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Serge Derivaz - Séverine Magnolon - Vincent Nobili

Informations sur l'espèce

Cette gentiane qui atteint difficilement les 20 cm est remarquable à plusieurs titres. Elle est ramifiée et ses petites fleurs aux lobes légèrement vrillés à la manière d'une hélice de bateau, émergent d'un calice longuement incisé et à angles carénés. C’est une plante annuelle qui peut pousser jusque dans l'étage alpin.
La gentiane des neiges détient le record d'altitude pour une annuelle. On la trouve assez régulièrement dans le Parc national des Écrins. Elle affectionne les lambeaux de pelouses sur les crêtes au-dessus de 2500 m d'altitude, non loin des neiges éternelles d'où son nom.
Arêtes rocheuses de haute altitude | Pelouses alpines et subalpines
Arctico-alpine
Calathiana nivalis (L.) Delarbre, 1800 | Chiophila nivalis (L.) Raf., 1837 | Ericala carpathica G.Don, 1838 | Ericala nivalis (L.) Gray, 1821 | Ericoila nivalis (L.) Borkh., 1796 | Gentiana nivalis var. brevifolia Rouy, 1908 | Hippion nivale (L.) F.W.Schmidt, 1796 | Lexipyretum nivale (L.) Dulac, 1867

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles