Euphorbe petit-cyprès, Euphorbe faux Cyprès

Euphorbia cyparissias L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Malpighiales Famille : Euphorbiaceae Genre : Euphorbia

  • 551
    observations

  • 40
    communes

  • 85
    observateurs

  • Première observation
    1979

  • Dernière observation
    2017
Abdelbaki Benyoub - Anne-marie Lanquetuit - Arnaud Jean-pierre - Baptiste Merhan - Bernard Christol - Bernard Nicollet - Blandine Delenatte - Blandine Roland - Brugot Didier - Bruno Tessier Du Cros - Camille Boccon-gebeaud - Christian Bertini - Christophe Albert - Christophe Girardon - Claire Bazoge - Claude Roger - Clotilde Sagot - Corail Marc - Cynthia Llas - Cyril Coursier - Cédric Dentant - Damien Combrisson - Daniel Fougeray - Daniel Roche - Dominique Vincent - Edouard Chas - Emilie Granger - Emmanuel Evin - Emmanuel Icardo - Emmanuelle Dova - Eric Ollieu - Eric Vannard - Etienne Dupuis - Frédéric Goulet - Gilbert Billard - Guy Wittebolle - Hervé Varreau - Hugues Merle - Hélène Quellier - Jean-charles Villaret - Jean-françois Lombard - Jean-pierre Dalmas - Joël Faure - Joël Puissant - Julien Charron - Julien Ugo - Julien-pierre Guilloux - Laurent Michel - Ludovic Imberdis - Manon Garnier - Marc Corail - Marcel Baisset - Marcel Chaud - Marie-geneviève Nicolas - Marion Digier - Martial Bouvier - Martial Bouvier - Matthieu Charrier - Maëlle Talichet - Michel Bouche - Mireille Coulon - Mottet Jean-claude - Muriel Della-vedova - Nicolas Marie-geneviève - Nicollet Jean-pierre - Olivier Lefrançois - Olivier Senn - Olivier Warluzelle - Patrice Semiond - Pierre Bernard - Pierre Dumas - Pierre Salomez - Place Jacques - Richard Bonet - Robert Chevalier - Roger Claude - Régis Jordana - Salomez Pierre - Samy Jendoubi - Sylvie Durix - Sylvie Gille-naves - Séverine Magnolon - Thierry Anzz - Thierry Maillet - Tommy Bulle

Informations sur l'espèce

Cette plante dressée de 10 à 30 cm a une tige droite laissant couler un lait blanc si on la casse. Les feuilles molles, étroites et linéaires, sont espacées sur la tige mais rapprochées sur des rameaux situés sous l'inflorescence. Les fleurs sont particulières, avec des bractées réunies en coupe, des glandes nectarifères en croissant, un pistil donnant une capsule pédicellée et des étamines. Jaunes, elles se colorent de rouge au fil du temps.
Cette euphorbe est très commune en France sauf à l'ouest. Elle pousse de l'étage collinéen à l'alpin dans une grande variété de milieux aux sols maigres. Son latex est toxique et irritant. Elle peut être parasitée par un champignon, la rouille du pois (Uromyces pisi), qui la modifie profondément : elle devient stérile et ses feuilles, plus larges, laissent apparaître à leur face inférieure les fructifications orange du champignon. Le nom de « petit-cyprès » viendrait de ses rameaux densément feuillus évoquant ceux d'un résineux... « Petit-mélèze » aurait certainement mieux convenu car les cyprès ont des feuilles en forme d'écaille !
Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Eboulis | Forêts de chênes blancs et de pins sylvestres | Friches et broussailles | Landes montagnardes et subalpines | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes
7
Esula cupressina Gray, 1821 | Esula cyparissias (L.) Haw., 1812 | Euphorbia esuloides Ten., 1831 | Galarhoeus cyparissias (L.) Small ex Rydb., 1932 | Keraselma cyparissias (L.) Raf., 1838 | Tithymalus acicularis Dulac, 1867 | Tithymalus cyparissias (L.) Hill, 1768

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles